Version Béta

Cerca

Vatican News
La foule observant les images du sommet intercoréen sur des écrans géants à Pyongyang, le 19 septembre 2018. La foule observant les images du sommet intercoréen sur des écrans géants à Pyongyang, le 19 septembre 2018.  (AFP or licensors)

Les évêques coréens saluent la réussite du sommet de Pyongyang

L’épiscopat sud-coréen qualifie de «cadeau» l’annonce d’un accord entre les deux Corée.

Le sommet de Pyongyang entre le président sud-coréen Moon Jae-in et le leader nord-coréen Kim Jong-un s’est achevé ce mercredi 19 septembre avec la signature d’un accord voué à réduire les tensions et à bloquer le nucléaire nord-coréen. Le rapprochement diplomatique, qui s’était accéléré à partir des Jeux olympiques de Pyeongchang en février dernier, a mené à une entente considérée comme historique, qui pourrait mettre fin à un contentieux de 65 ans entre les deux pays, pris en tenaille par la Guerre froide.

L’aspect nucléaire concerne le démantèlement de la base de lancement de missiles de Dongchang-ri, sur la côte occidentale, et la fermeture permanente du site d’enrichissement d’uranium de Yongbyon. Le leader nord-coréen Kim Jong-un  a déclaré que sera maintenant possible «une nouvelle ère de paix et de prospérité» dans la Péninsule. Les deux dirigeants souhaitent que les Coréens des deux pays puissent reprendre une vie normale, ce qui donne aux familles divisées l’espoir de se retrouver bientôt.

La satisfaction des évêques coréens

Les évêques sud-coréens saluent la rencontre comme «un succès». «L’Église catholique en Corée continuera à annoncer l’Évangile de la paix et à prier pour la paix et la prospérité dans la Péninsule», peut-on lire dans une note de la conférence épiscopale. Interpellé par l'agence Fides, le cardinal Andrew Yeom Soo-jung, archevêque de Séoul et administrateur de Pyongyang, s’est dit «heureux» de la nouvelle et il a exprimé l’espérance que l’accord «puisse constituer le plus beau cadeau pour tous les Coréens, dans l’attente de Chuseok, la fête du Remerciement, l’une des plus grandes fêtes en Corée».

Le cardinal sud-coréen, qui rappelle que le Pape François a assuré de ses prières pour la Corée, demande «à tout le peuple de Dieu dans le monde de prier pour une paix authentique et une réconciliation dans la péninsule coréenne. Que la miséricorde de Dieu puisse accompagner tous ceux qui sont engagés à faire avancer le sommet à Pyongyang». Il exprime enfin ce souhait : «Comme administrateur apostolique du diocèse de Pyongyang, je prie afin que puisse bientôt advenir le jour dans lequel les frères et sœurs du Nord et du Sud pourront s’unir et célébrer de nouveau l’eucharistie ensemble.»

19 septembre 2018, 18:29