Version Béta

Cerca

Vatican News
Le président de l’épiscopat américain, le cardinal Daniel DiNardo, s’est exprimé après les révélations d’abus sexuels sur mineurs en Pennsylvanie. Il demande pardon et prépare des mesures concrètes au niveau local. La cathédrale Saint Paul de Pittsburgh, l'un des six diocèses concernés par les révélations d'abus sexuels sur mineurs en Pennsylvanie.   (2018 Getty Images)

Pennsylvanie: l’Église américaine évoque «une catastrophe morale»

Le président de l’épiscopat américain, le cardinal Daniel DiNardo, s’est exprimé après les révélations d’abus sexuels sur mineurs en Pennsylvanie. Il demande pardon et prépare des mesures concrètes au niveau local.

Quinze jours après l’affaire Theodore McCarrick, du nom de cet influent archevêque émérite de Washington accusé d’abus sexuels, l’Eglise catholique américaine se retrouve à nouveau au milieu de scandales d’abus. Plus de 300 prêtres et agents pastoraux de six diocèses de Pennsylvanie sont visés par une enquête des services du procureur de cet Etat de Nouvelle-Angleterre pour avoir abusé sexuellement plus de 1 000 enfants. 

Remord, tristesse et pardon

Les évêques catholiques de Pennsylvanie ont d’abord exprimé leur «profond remord» et leur «grande tristesse». Mais la réaction la plus forte est celle du président de la conférence épiscopale des États-Unis, le cardinal Daniel DiNardo, archevêque de l’immense diocèse de Galveston-Houston.

Le cardinal DiNardo considère ainsi cette nouvelle affaire comme un tournant. Il évoque une «crise spirituelle», une «catastrophe morale», et a demandé pardon pour tout ce que lui-même ou que ses frères évêques auraient omis de faire.

Plus d’indépendance, d’autorité et de laïcs 

Réunis en comité exécutif après l’affaire McCarrick, les évêques américains comptent bien passer à l’action. Un plan contre les abus sexuels va être présenté lors de leur assemblée plénière de novembre à Baltimore dans le Maryland (nord-est des États-Unis). Ce plan qui vise à renforcer l’indépendance, l’autorité et l’implication des laïcs, entérinera trois points: une enquête complète sur l’affaire McCarrick, l’ouverture de nouveaux canaux confidentiels pour signaler les plaintes et des procédures plus efficaces pour résoudre ces mêmes futures plaintes.

Les attentes autour de ce plan d’initiative américaine, qui associera experts, laïcs et Vatican, sont donc grandes. «La confiance en nos évêques est endommagée», regrette le cardinal DiNardo. Il faudra un long et inlassable travail pour la reconstruire.

17 août 2018, 08:52