Version Béta

Cerca

Vatican News
Le Pape François et l'évêque luthérien Mounib Younan, lors de la commémoration de 5e centenaire de la Réforme en Suède. Le Pape François et l'évêque luthérien Mounib Younan, lors de la commémoration de 5e centenaire de la Réforme en Suède. 

Catholiques et luthériens discutent du baptême et de la communion ecclésiale

La commission d’étude luthéro-catholique romaine sur l’unité s’est réunie du 17 au 24 juillet à Kligenthal, en France. La baptême et la communion ecclésiale ont été au centre des travaux.

Promue par la Fédération luthérienne mondiale et le Conseil pontifical pour la Promotion de l’Unité des chrétiens, cette 5e phase de dialogue s’est terminée après 9 ans de travail.

Baptême et communion ecclésiale

Selon un communiqué de la Fédération luthérienne mondiale, cette dernière rencontre s’est concentrée sur le sacrement du baptême, et plus précisément sur le type de «communion ecclésiale» pouvant exister entre catholiques et luthériens. Une question importante selon le pasteur luthérien Kaisamari Hintikka, au regard des engagements pris conjointement par catholiques et luthériens lors de la commémoration du 5e centenaire de la Réforme à Lund, en Suède (octobre 2016), à laquelle participa le Pape François. L’un de ces engagements avait trait à la «douleur» ressentie par les couples et familles mixtes ne pouvant communier à la même table eucharistique.

Cette question délicate s’est récemment retrouvée au premier plan avec la publication d’un document émanant de la conférence épiscopale allemande et se prononçant en faveur de l’accès à la communion pour les conjoints non-catholiques de couples mixtes. Ce texte, qui n’avait pas fait l’unanimité au sein des évêques, avait été soumis au Saint-Siège. Sollicité, le préfet de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi, le cardinal Luis Ladaria Ferrer avait alors estimé que de document n’était «pas mûr», et qu’il devait être approfondi.

Des décennies de travail commun

Le rapport de la réunion de Kligenthal sera publié au cours des premiers mois de l’année 2019. Cette commission luthéro-catholique, -actuellement présidée par l’évêque luthérien finlandais Eero Huovinen et l’évêque catholique britannique William Kenney-, a été instituée en 1967 et a produit, au cours des années suivantes, des documents notables, comme la «Déclaration conjointe sur la doctrine de la Justification par la foi», signée en 1999, ainsi que «Du conflit à la communion», publié en 2013, qui établissait la possibilité d’une commémoration commune du 5e centenaire de la Réforme luthérienne.

01 août 2018, 16:46