Version Béta

Cerca

Vatican News
Des femmes en prière après l'assassinat d'un prêtre en avril 2018, dans l'État de Jalisco au Mexique. Des femmes en prière après l'assassinat d'un prêtre en avril 2018, dans l'État de Jalisco au Mexique.  (AFP or licensors)

Nouvel assassinat d’un prêtre au Mexique

Le clergé mexicain est une nouvelle fois frappé avec la mort d’un prêtre dans le Michoacàn. Il s’agit du 23e prêtre tué dans le pays en six années.

Le corps du père Miguel Geraldo Flores Hernandez, 49 ans, missionnaire de la Sainte-Famille, a été retrouvé samedi sur un terrain vague de la commune de Nueva Italia, dans le Michoacàn. Il était porté disparu depuis une semaine. La piste privilégiée serait celle d’un crime crapuleux, lié au vol de sa voiture, plus que du ciblage direct d’un prêtre en tant que dépositaire d'une autorité sacrée. Mais les évêques du pays expriment une nouvelle fois leur préoccupation face à l’insécurité galopante : «Toute personne en ce moment est consciente d’être sujette à des agressions, des vols, des menaces ou des extorsions».

Appel au pardon et à la justice

L’évêque auxiliaire de Morelia, Mgr Herculano Medina Garfias, rappelle toutefois que l’Église continue à appeler le peuple mexicain «à la réconciliation et au pardon». «Continuons à prier pour la grave situation de violence dans nos villes, et faisons en sorte que le Seigneur nous aide à imiter son Fils qui nous invite à vivre dans Sa Paix».

Selon les données collectée par le centre Catolico Multimedial, 23 prêtres ont été tués dans le pays depuis le début de la présidence de Enrique Pena Nieto. Outre les prêtres, la catégorie la plus touchée est celle des journalistes et des activistes pour les droits humains. Étant donnée cette grave situation, l’Église demande de déposer non seulement les armes, mais aussi la haine, la rancœur, la vengeance et tous les sentiments destructeurs. Elle appelle en outre les autorités à faire la lumière sur ce qui est en train d’arriver.

 

28 août 2018, 16:40