Version Béta

Cerca

Vatican News
Au Texas, des citoyens américains manifestent contre la politique migratoire de l'administration Trump Au Texas, des citoyens américains manifestent contre la politique migratoire de l'administration Trump  (ANSA)

Migrants: pour le cardinal Dolan, séparer les enfants de leurs parents est anti-biblique

L’Eglise catholique américaine vent debout contre la politique migratoire de l’administration Trump. Après la visite de solidarité d’une délégation de la conférence épiscopale à la frontière entre le Texas et le Mexique la semaine dernière, cette lettre ouverte du cardinal Timothy Dolan, adressée à tous les paroisses de son diocèse. L’archevêque de New-York se prononce avec fermeté sur la séparation des enfants migrants de leurs parents.

C’est après avoir visité un centre accueillant plusieurs de ces mineurs que l’archevêque a pris la décision d’écrire cette lettre, rapportée par l’agence SIR. «Voir ces enfants séparés de leurs parents était déchirant, imaginez le chaos et les traumatismes qu’ils ont eu à subir», confesse-t-il aux prêtres et aux fidèles, se disant profondément préoccupé par ce problème qu’il appréhende «comme pasteur, non comme politique». «Je ne suis pas un expert des complexités de la loi (…), mais je sais que les politiques qui séparent les enfants de leurs propres familles ne sont pas conformes à la Bible, et sont anti-américaines», assène-t-il, en réponse aux justifications bibliques souvent invoquées par les défenseurs de la «tolérance zéro» à l’encontre des migrants.

Cette problématique touche l’Eglise, certes d’un point de vue pastoral, mais aussi éthique et humanitaire, écrit-il encore, avant de rappeler l’engagement avancé des catholiques sur la question migratoire, bien avant les urgences actuelles, citant à cet égard le travail de terrain quotidien accompli par le Catholic Immigration Center de la Caritas, en plein cœur de Manhattan, qui depuis 5 ans, fournit assistance légale et instruction à plus de 10 000 enfants migrants arrivés dans la ville seuls ou avec leurs familles.

Le cardinal exprime en outre sa reconnaissance à l’Eglise de New-York, pour avoir été, et cela depuis longtemps, comme «une mère accueillante» pour de nombreux enfants migrants venus en quête d’un nouveau foyer. Et de conclure en invitant à prier pour toutes les familles divisées, et pour que la nation américaine puisse continuer à porter haut les valeurs d’accueil et de fraternité qui sont les siennes.

10 juillet 2018, 12:13