Version Béta

Cerca

Vatican News
Le président érythréen Isaias Afwerki  et le Premier ministre éthiopien Abiy Ahmed à Asmara. Le président érythréen Isaias Afwerki et le Premier ministre éthiopien Abiy Ahmed à Asmara. 

L’Eglise érythréenne invite à soutenir la paix avec l’Ethiopie par la prière

L’Ethiopie et l’Erythrée ont mis fin à vingt ans de conflit. Les deux voisins se sont mis d'accord pour renouer leurs relations diplomatiques et ouvrir leurs frontières. Ce samedi 14 juillet, le président érythréen Isaias Afwerki est attendu à Addis Abeba avec une délégation; une visite présentée comme historique. Les catholiques d’Erythrée souhaitent accompagner spirituellement ce nouveau climat de détente.

Ainsi, depuis le 8 juillet et jusqu’au 6 août prochain, l’Eglise érythréenne a invité tous les fidèles du pays à prier pour l’instauration d’une paix réelle et durable.

Dans une lettre apostolique, signée le 3 juillet dernier, l’archevêque métropolite d’Asmara, Mgr Menghesteab Tesfamariam souligne qu’il «faut avant tout remercier Dieu et tous ceux qui s’engagent comme artisans de paix», mais qu’une prière constante pour la paix est nécessaire. L’archevêque explique ainsi que les responsables catholiques du pays ont décidé de ce mois d'intercession: depuis le 8 juillet, des temps de prière sont ainsi organisés dans toutes les paroisses, églises, chapelles et monastères du pays.

Des méditations sur la paix et la réconciliation

La fête de l’Assomption, célébrée le 15 août, sera dans la continuité de cette initiative, précise Mgr Tesfamariam. Dans son courrier, l’archevêque d’Asmara précise que la paix «nécessite que chacun puisse revêtir des sentiments de rectitude, de justice, de pardon et de souplesse, mais surtout un esprit authentique et véritable de réconciliation et de miséricorde».

Afin que cette période soit fructueuse, l’archevêque exhorte les pasteurs à aménager des temps pour méditer sur la justice, la paix et la réconciliation. Des réflexions qui, précise-t-il doivent être nourries de la Parole de Dieu et de l’enseignement de la doctrine sociale de l’Eglise.

Chaque journée de prière sera conclue par l’invocation pour la paix « O roi de la paix, Seigneur Jésus, donne-nous ta paix» ainsi qu’une supplication à la Vierge Marie: «Reine de la paix, priez pour nous».

 

 

13 juillet 2018, 11:39