Version Béta

Cerca

Vatican News
Une veillée de prière pour l'Italie organisée par Sant'Egidio le 7 juin 2018. Une veillée de prière pour l'Italie organisée par Sant'Egidio le 7 juin 2018. 

Sant'Egidio: «L'amitié mondiale pour vivre en paix»

Pendant deux jours dans la capitale italienne, la communauté Sant’Egidio célèbre l’amitié entre les peuples, des jeunes du monde entier se réunissent pour créer des liens entre les pays. Reportage.

Delphine Allaire - Rome 

Ils sont 1 000 jeunes chrétiens des quatre coins du monde, entre 16 et 25 ans, engagés sous la bannière de Sant’Egidio à arpenter les rues romaines ce vendredi 13 juillet pour prôner la paix. Contre les murs du Vieux continent, ils comptent défendre «l’amitié mondiale pour vivre en paix». Au programme jusqu’à samedi soir, prière, visites culturelles, et colloque. Ce qui marque le plus parmi cette génération de jeunes entre 16 et 25 ans, c’est résolument l’importance de l’engagement, notion qu’ils trouvent précieuse par ces temps troublés. +

Devant la flamboyante basilique Sainte Marie du Trastevere récemment rénovée, dans les jardins de Sant’Egidio ou un peu partout sur les places du quartier Trastevere, on les repère à leur petits tee-shirts multicolores et aux chants de paix qu’ils entonnent. Ivoirienne adoptée par une famille italienne, Eva, 17 ans, navigue entre des groupes d’ukrainiens, de portugais et de polonais. Elle qui passe la plus grande partie de son temps libre à aider les personnes âgées en maison de retraite est venue à ce rassemblement pour marquer son attachement à l’engagement social et civique.

Oeuvrer pour l'abolition des barrières

Dans une société de plus en plus individualiste, la jeune Beatrice, venues des Philippines à 24 ans, espère œuvrer pour l’abolition des barrières, physiques ou mentales, entre les hommes, dans la droite lignée de la pensée du Pape François. Une ode à l’engagement partagée par Bernadette, jeune guinéenne de Rome, âgée de 16 ans. Elle qui fait partie des plus jeunes participants, estime qu’il y a urgence à s’engager.

Déjà très impliquée pour les migrants dans la mise en place de couloirs humanitaire, la communauté Sant’Egidio mise donc tout sur une jeunesse engagée, avec un fort sens de l’Histoire. Le point culminant de la rencontre pour une amitié mondiale de ce weekend se tiendra d’ailleurs au mausolée des Fosses ardéatines, où plus de 300 civils furent exécutés par les nazis en 1944. L’occasion de faire mémoire, et de se rappeler que la paix entre les peuples demeure une priorité du projet européen. 

14 juillet 2018, 06:49