Version Béta

Cerca

Vatican News
Le roi de Jordanie a été récompensé du prix Templeton pour son travail envers la paix religieuse. Image d'illustration. Le roi de Jordanie a été récompensé du prix Templeton pour son travail envers la paix religieuse. Image d'illustration.   (AFP or licensors)

En Jordanie, le roi récompensé pour sa contribution à la vie spirituelle

La fondation anglaise John Templeton a couronné mercredi 27 juin le roi de Jordanie Abdallah II de son prix pour son action pour l’harmonie dans l’islam et envers les autres religions.

Il est l’homme qui a «davantage agi pour l’harmonie dans l’islam et entre l’islam et les autres religions que tous les autres responsables politiques» selon la fondation John Templeton qui lui remet ainsi son prix annuel. Un prix, et une somme: plus d’un million de livres sterling, soit 1,5 millions d’euros, pour le roi jordanien qui apporte «une contribution exceptionnelle à la dimension spirituelle de la vie par sa pensée, une découverte ou des accomplissements», selon le communiqué de la fondation. 

Arrivé au pouvoir en 1999, Abdallah II a fait de l’harmonie dans l’islam une de ses priorités. En 2004, lors de son message d’Amman, il appelait les nations musulmanes à promouvoir les Droits de l’homme et les libertés fondamentales. Alors que terminait la guerre d’Irak, le roi jordanien appelait à la paix entre chiites et sunnites, affirmant que violence et terrorisme n’ont pas leur place dans cette région instable. Un an plus tard était publié «Les trois points du message d’Amman», un document reconnaissant la validité des huit écoles de l’islam.

Paix entre l'islam et avec les autres religions 

Un règne pour la paix dans l’islam mais aussi avec les autres religions. Il y a 8 ans, Abdallah II proposait d’instituer la Semaine mondiale de l’harmonie interconfessionnelle des Nations-Unies.

Le roi qui, pour la première fois en ce moment traverse une période de critiques dans son pays, une frange de la population s’oppose à la politique fiscale du gouvernement, rejoint ainsi une lignée d’Hommes ayant acté pour la paix et l’harmonie religieuse: Mère Teresa, le sud-africain Desmond Tutu, le Dalaï-lama ou encore le romancier russe Alexandre Soljenitsyne.

28 juin 2018, 17:27