Version Béta

Cerca

Vatican News
L'Aquarius, le 6 mai 2018. L'Aquarius, le 6 mai 2018.  (AFP or licensors)

Sant’Egidio: « L’Aquarius signe l’urgence des relocalisations européennes»

Les soubresauts diplomatiques entre l’Italie, Malte et enfin l’Espagne sur l’Aquarius ont démontré des difficultés européennes à s’accorder sur une politique migratoire. Pour la communauté Sant’Egidio, il faut repenser la relocalisation et l’immigration régulière.

Le sauvetage des vies est «une priorité humaine et chrétienne», estime Roberto Zuccolini, porte-parole de Sant’Egidio. Le dénouement s’est finalement avéré espagnol pour le navire Aquarius transportant à son bord plus de 600 migrants. 

Le nouveau premier ministre espagnol, Pedro Sanchez, l’a annoncé lundi 11 juin, c’est le port de Valence qui accueillera ce bateau dont l’Italie ne voulait pas.

Pour Roberto Zuccolini, porte-parole de Sant’Egidio interrogé par Delphine Allaire, cet épisode a révélé l’impérieuse nécessité de la relocalisation migratoire à l’échelle européenne, ainsi que la réouverture des canaux d’entrées régulières.

Roberto Zuccolini, porte-parole de Sant'Egidio
12 juin 2018, 12:56