Version Béta

Cerca

Vatican News
Une petite fille ivoirienne s'accrochant à sa peluche alors que sa maison vient d'être détruite par l'opération bulldozer décidée à la suite des innondations, le 23 juin 2018. Une petite fille ivoirienne s'accrochant à sa peluche alors que sa maison vient d'être détruite par l'opération bulldozer décidée à la suite des innondations, le 23 juin 2018.   (AFP or licensors)

Côte d’Ivoire: la compassion des évêques après les inondations à Abidjan

Dans la nuit du 18 au 19 juin, 18 personnes sont mortes dans des inondations dans la capitale économique de Côte d’Ivoire. Les évêques du pays adressent un message aux victimes.

Dans la ville lagunaire, tentaculaire d’Abidjan, la saison des pluies est redoutée. Dans la nuit du 18 au 19 juin 2018, des pluies torrentielles se sont abattues sur la capitale économique ivoirienne, emportant dans leur sillon au moins 18 personnes et faisant 138 familles sinistrées.

Les évêques du pays tiennent à faire part de leur compassion auprès des victimes. «Nous exprimons notre proximité spirituelle à toutes ces familles qui portent et qui porteront encore longtemps, les conséquences douloureuses de cette catastrophe naturelle», écrit la CECCI, la Conférence des évêques catholiques de Côte d’Ivoire dans un communiqué le vendredi 22 juin. La CECCI salue le travail du gouvernement face aux pluies diluviennes: «Nous exprimons notre gratitude au chef du gouvernement qui a pris en main les différentes opérations de sauvetage des victimes, et qui a fait dégager les moyens nécessaires en ressources humaines, en expertise ou en argent».

Abris de fortune à proximité des lagons

Les évêques en profitent pour dénoncer «l’habitat anarchique au mépris des règles de sécurité et de la topographie naturelle de la ville avec ses bassins versants». «Il est par ailleurs probable qu’il y ait de la spéculation et des sujets compliqués autour de ces emprises foncières à proximité immédiate de ces zones dangereuses» écrivent-ils, appelant à une prise de conscience de tous.

Ce week end, alors que l’eau arrosait la ville, une vaste opération bulldozer a été organisée. Le président Alassane Ouattara a ordonné la destruction immédiate des constructions réalisées «dans les bassins d’orages et sur les ouvrages de drainage et d’assainissement» et le «déguerpissement -l’expulsion, de toutes les personnes vivant dans les zones à risque». Des opérations de démolition ont eu lieu dans plusieurs quartiers de la ville, tandis que des pelleteuses vidaient les canaux d’égouts, obstrués par de nombreux déchets.

Ce scénario des pluies torrentielles suivies d'inondations dévastatrices est récurrent à Abidjan. De nombreuses habitations précaires sont occupées par des populations pauvres dans des zones inondables. Métropole d’Afrique de l’Ouest de 5 millions d’habitants et à la croissance galopante, la ville bâtie autour de lagunes bordant la mer, abrite de nombreuses infrastructures défaillantes.

25 juin 2018, 17:50