Version Béta

Cerca

VaticanNews
Des milliers de Vénézuéliens fuient en Colombie, le 9 février 2018. Des milliers de Vénézuéliens fuient en Colombie, le 9 février 2018.   (ANSA)

Le Saint-Siège au secours des épiscopats sud-américains dans l'aide aux réfugiés vénézuéliens

Bâtir des «ponts de solidarité». Ainsi s’intitule le projet de huit conférences épiscopales sud-américaines, soutenu par le dicastère pour le Service du développement humain intégral, et présenté le 7 mai au Vatican.

Des propos recueillis par Philippa Hitchen – Cité du Vatican


Depuis trois ans, le Venezuela pays traverse une grave crise politique et économique, qui semble se creuser de semaine en semaine. Le 7 mai, la commission des finances du parlement vénézuelien, seule institution encore contrôlée par l'opposition, publiait des chiffres alarmants: l'inflation dans le pays atteint presque 14 000% et les prix ont augmenté de près de 900% durant les quatre premiers mois de 2018.

Cette crise est également sanitaire pour de nombreux habitants du pays. Ainsi plus d’1,2 millions de ressortissants du Venezuela se sont exilés, provoquant un impact direct sur les pays limitrophes. 

En Colombie ou au Brésil, afin de les accompagner au mieux, l’initiative «Ponts de solidarité» a été mis en place par les épiscopats locaux, fournissant aux réfugiés aide spirituelle et matérielle. Ce projet d'une durée de deux ans sera financé par des fonds propres des conférences épiscopales locales.

Le Saint-Siège fournira notamment son aide pour la recherche de fonds. Le père Michael Czerny , co-responsable de la Section migrants et réfugié du Dicastère pour le service du développement humain intégral présentait l’initiative ce matin au Vatican. Il raconte la genèse du projet

Le père Michael Czerny , de la Section migrants et réfugiés du Dicastère pour le service du développement humain intégral

 

08 mai 2018, 16:02