Cerca

Vatican News
La place du Quirinale à Rome, siège du palais présidentiel. La place du Quirinale à Rome, siège du palais présidentiel.  (AFP or licensors)

Crise politique en Italie : l’archevêque de Turin appelle à une journée de prière

«En ce moment difficile pour les institutions», l'archevêque de Turin, Mgr Cesare Nosiglia, a appelé à faire du samedi 2 juin une journée de prière pour la République italienne. Trois mois après les élections législatives, les Italiens n’ont toujours pas de gouvernement, et les tractations restent difficiles.

«Dans la situation politique délicate de notre pays, nous invoquons le Seigneur pour que ceux qui nous gouvernent fournissent tous leurs efforts en vue du bien commun, et que tout le peuple italien les accompagnent avec intelligence et confiance», a écrit Mgr Nosiglia dans une lettre destinée à toutes les églises du diocèse de Turin.

Insister sur la valeur de l’unité

 Sans prendre parti pour les uns ou les autres, l’archevêque de la grande ville industrielle du nord de l’Italie souhaite ainsi attirer l’attention «des catholiques comme des autres citoyens sur la valeur de l’unité qui fonde la République», au-delà de toutes les divergences politiques légitimes. 

Telles que sont conçues les institutions italiennes, à leur base se trouve ce bien commun auquel tous les citoyens sans distinction sont appelés, souligne-t-il, insistant sur le développement d’une conscience plus précise du rôle de l’Italie au sein de l’Union européenne et de la communauté internationale.

L’Italie est en effet plongée dans une crise politique et institutionnelle qui semble sans fin depuis le scrutin législatif du 4 mars, qui n’a offert de majorité à aucun parti, et n’est pas ainsi parvenu à aboutir sur un gouvernement. Deux Premiers ministres se sont déjà succédés sans qu’un gouvernement d’union entre les deux partis vainqueurs des élections, la Ligue et le Mouvement 5 étoiles, n’ait émergé.

Messe à Rome

A Rome aussi, une messe pour l’Italie et pour l’unité se tient ce jeudi 31 mai au soir en la basilique des Saints-Apôtres, non loin du palais présidentiel du Quirinal. A l’appel du cardinal Gualtiero Bassetti, cette initiative est loin d’être isolée. De nombreuses associations catholiques organisent des actions un peu partout dans le pays en faveur d’ «une solution de concorde» à ce marasme politique.

31 mai 2018, 18:07