Version Béta

Cerca

VaticanNews
Mgr Pizzaballa, administrateur apostolique du Patriarcat latin de Jérusalem Mgr Pizzaballa, administrateur apostolique du Patriarcat latin de Jérusalem  (AFP or licensors)

Mgr Pizzaballa rassure la paroisse de Jérusalem sur son avenir

Dans une lettre à la paroisse latine de Jérusalem, Mgr Pizzaballa veut rassurer la communauté catholique sur son avenir, tout en soulignant la nécessité de s’adapter face aux évolutions sociales et urbaines.

Xavier Sartre – Cité du Vatican

Face à la vague d’inquiétude qui traverse la communauté catholique de Jérusalem sur son avenir, l’administrateur apostolique du Patriarcat latin, Mgr Pierbattista Pizzaballa, a voulu rassurer. Il a envoyé en ce sens une lettre datée du 3 mai au père Nerwan Al-Banna, aux prêtres et religieux et à tous les fidèles de la paroisse.

«Il n’y a pas d’intention et il n’y a pas de raison de prendre des décisions contraires au sentiment commun de la communauté paroissiale» affirme-t-il pour couper court à toute rumeur. «Nous cherchons des solutions : que ce soit pour créer une nouvelle paroisse à Jérusalem, ou d’autres solutions qui peuvent aider la communauté de Jérusalem et l’Église à réfléchir à leur présence dans la Ville Sainte et à la fortifier. Cette réflexion est toujours ouverte, et il est important que vous en fassiez partie», poursuit-il.

Évolution de la ville de Jérusalem

Si la présence catholique était jusqu’à un passé récent concentrée dans la Vieille Ville et ses alentours, ce n’est plus le cas aujourd’hui à cause des bouleversements urbains et sociologiques qu'a connus la ville de Jérusalem. Les fidèles sont maintenant éclatés entre différents quartiers ou localités parfois très éloignés des lieux de culte et de vie paroissiaux. «Tout change» reconnait ainsi Mgr Pizzaballa. «Nous changeons aussi et nous devons nous demander ce que signifient ces changements pour notre présence dans la Ville Sainte, ici et maintenant» explique-t-il.

Il faut ainsi adapter les services paroissiaux pour qu’ils puissent toujours répondre aux besoins des fidèles de manière satisfaisante. D’où l’idée de créer une seconde paroisse à Jérusalem afin de renforcer la présence catholique sur le territoire. Mais c’est cette idée qui a soulevé un mouvement d’inquiétude parmi les paroissiens. Mgr Pizzaballa a bien compris le message et assure donc que le dialogue et la réflexion se poursuivront.

Maintenir la présence chrétienne dans la Ville Sainte

Derrière cette réflexion sur l’organisation de la paroisse, il y a l’enjeu «primordial» et «fondamental» de la présence chrétienne à Jérusalem. Il faut en effet «conserver le caractère chrétien de la Ville Sainte» selon l’administrateur apostolique. «L’identité de Jérusalem ne serait pas complète sans une présence chrétienne vivante et dynamique» insiste-t-il. «Aujourd’hui c’est votre présence qui rend l’Eglise Mère de Jérusalem vivante et visible» souligne-t-il aux fidèles.

Cette discussion est décrite comme un «choc électrique» nécessaire par Mgr Pizzaballa qui appelle ainsi tout le monde à participer à la réflexion et au débat. Il devrait ainsi rencontrer tous les paroissiens dans les semaines à venir.

05 mai 2018, 18:09