Version Béta

Cerca

Vatican News

Dialogue islamo-chrétien: le père Samir pour une culture de la coexistence

«Tant qu'il n'y aura pas de véritable révolution, c'est-à-dire une remise en question totale de l'islam, il y aura un conflit interne dans l'islam», a affirmé le père Samir, en marge d’un colloque organisé à l'Institut Pontifical Oriental de Rome, le 25 mai.

Amedeo Lomonaco - Cité du Vatican

À l'occasion de ce colloque intitulé «Le patrimoine arabo-chrétien et le dialogue islamo-chrétien, ainsi que de son 80ème anniversaire, le père Samir Khalil Samir, prêtre jésuite, est revenu sur les défis du monde musulman. «La majorité des musulmans veulent un islam pacifique, mais ce ne sont pas eux qui gouvernent», a-t-il affirmé.

Culture de cohabitation

Pour le père Samir, il n'y a qu'un seul tournant possible: «Tant qu'il n'y aura pas de véritable révolution, c'est-à-dire une remise en question totale de l'islam, il y aura un conflit interne dans l'islam». «Répandre une culture de coexistence est la seule solution», ajoute-t-il.

Le prêtre jésuite rappelle en particulier un dicton répandu au début du XXe siècle en Égypte: «La religion appartient à Dieu, la patrie à tous». «C’est le principe souhaité, la religion est une affaire personnelle, et le pays, un vivre-ensemble, sorte d’idéal que Dieu veut pour tous».

25 mai 2018, 16:38