Version Béta

Cerca

VaticanNews
Le cardinal Tagle - Photo d'illustration Le cardinal Tagle - Photo d'illustration  (AFP or licensors)

Meurtre d'un prêtre aux Philippines

Le cardinal Luis Antonio Tagle a condamné le nouveau meurtre d’un prêtre aux Philippines. Dimanche 29 avril, dans le nord de l’archipel, le père Mark Ventura, curé de la Station missionnaire de San Isidro Labrador, a été tué par balles, juste avant de célébrer une messe de baptême.

Marie Duhamel avec Fides - Cité du Vatican

A l’occasion d’une messe d’ordination épiscopale, devant des milliers de fidèles, l’archevêque de Manille s’est plaint d’une augmentation des homicides dans le pays qui montre que le respect de la vie, don de Dieu, se perd progressivement.

« Il est triste qu’un prêtre ait été tué à Tuguegarao. Et même s’il n’était pas prêtre. Il est triste qu’une personne ait été tuée. N’est-ce pas un don de Dieu ? Est-il si facile aujourd’hui de tuer et de se débarrasser de sa personne ? » s’est demandé le cardinal Philippin dans son homélie prononcée en la basilique mineure de l’Immaculée Conception. Le cardinal Tagle a dénoncé la culture actuelle qui consiste à rejeter ceux dont on a plus besoin. « Revenons à la perspective du don de Dieu. Ne rejetons pas les cadeaux que l’on nous fait. Les dons sont des trésors » a-t-il ajouté.

Le père Mark Ventura, connu pour sa lutte contre l’industrie minière et pour le soutien apporté aux populations indigènes, a été tué par balles dans un gymnase où il se trouvait avec des membres de la chorale avant une messe de baptême. Son assassin a fait irruption à l’improviste et a ouvert le feu sur le prêtre, le touchant par deux fois, à la tête et au cœur, avant de s’enfuir en motocyclette conduite par un complice.

« Nous sommes totalement choqués et complètement incrédules d’apprendre la nouvelle de l’homicide brutal du Père Ventura, prêtre de l’Archidiocèse de Tuguegarao » a affirmé l’archevêque de Davao et président de la conférence épiscopale des Philippines, Mgr Romulo Valles, dans une note. Les évêques ont demandé aux autorités d’agir rapidement pour poursuivre les auteurs du crime et les remettre à la justice.

01 mai 2018, 19:30