Version Béta

Cerca

VaticanNews
La réalisatrice libanaise, Nadine Labaki, récompensé par le jury oecuménique cannois, le 19 mai 2018. La réalisatrice libanaise, Nadine Labaki, récompensé par le jury oecuménique cannois, le 19 mai 2018.   (AFP or licensors)

Cannes: le Jury œcuménique récompense Capharnaüm de Nadia Labaki

Le Jury œcuménique du Festival de Cannes a récompensé le film « Capharnaüm » de la libanaise Nadine Labaki, et a décerné une mention spéciale à l’américain Spike Lee, auteur de BlacKKKlansman.

Entretien réalisé par Olivier Bonnel - Cité du Vatican

Le 71 ème festival de Cannes va tirer son rideau samedi soir 19 mai. Cette année une fois encore, la quinzaine du plus célèbre festival de cinéma au monde a été marquée par l’éclectisme avec des films chinois, iranien, russe, français  italien turc ou encore japonais, présents dans la sélection officielle.

Comme chaque année depuis 1974, les membres du jury œcuménique se sont retrouvés pour décerner leur prix. Cette année, leur récompense a été décernée au «Capharnaüm» de la libanaise Nadine Labaki, film sur l’enfance abandonnée à Beyrouth, et une mention spéciale a été décernée à l’américain Spike Lee, auteur de BlacKKKlansman, histoire vraie d'un policier afro-américain et de son partenaire, infiltrés dans le Ku Klux Klan en 1978.

Inês Mendes Gil enseigne le cinéma à l’université de Lisbonne. Elle est la présidente de ce jury œcuménique et nous explique le choix de ces récompenses.

Entretien avec Inês Mendes Gil, présidente du Jury œcuménique

 

19 mai 2018, 17:18