Version Béta

Cerca

Vatican News
Clashes by Gaza-Israeli border Affrontements à la frontière entre Gaza et Israël  (ANSA)

Ambassade américaine à Jérusalem: pour Mgr Marcuzzo, une action qui va contre la paix

Journée sous très haute tension en Israël et Palestine: c’est en effet ce lundi 14 mai,- date qui marque les 70 ans de la création de l’Etat hébreu-, que l’ambassade américaine est symboliquement transférée de Tel-Aviv à Jérusalem, dans le quartier chic d’Arnona, située dans la partie occidentale de la ville sainte.

Manuella Affejee- Cité du Vatican

Jubilation pour les Israéliens, colère pour les Palestiniens. En signe de protestation contre l’inauguration de cette ambassade, d’importantes manifestations secouent la Cisjordanie et surtout Gaza, où des affrontements ont éclaté entre manifestants et soldats israéliens, faisant plusieurs morts.

La situation sécuritaire ne devrait guère s’améliorer dans les prochains jours, avec, mardi 15 mai, le 70e anniversaire de la «Nakba», -terme arabe qui désigne l’expulsion de centaines de milliers de Palestiniens lors de la création d’Israël-, puis le début du Ramadan, période toujours très délicate.

La décision unilatérale de Donald Trump de transférer l’ambassade américaine à Jérusalem, et la reconnaissance de facto de la ville comme capitale d’Israël, avait suscité une réprobation générale. Les Eglises chrétiennes présentes dans la ville trois fois sainte avaient également dénoncé l’initiative du président américain, lui demandant de respecter son statut, sous peine de conséquences désastreuses, rappelant que toute revendication exclusive sur Jérusalem allait à l’encontre même de sa vocation et de son appel.

Nous avons joint Mgr Giacinto Boulos Marcuzzo, vicaire patriarcal pour Jérusalem et la Palestine. Il nous confie le sentiment des chrétiens de Terre Sainte au regard de la présente situation.

Entretien avec Mgr Giacinto Boulos Marcuzzo
14 mai 2018, 17:17