Version Béta

Cerca

Vatican News
Le Pape François baptisant un Nigérian lors d ela veillée pascale dans la basilique Saint-Pierre. Le Pape François baptisant un Nigérian lors d ela veillée pascale dans la basilique Saint-Pierre.   (AFP or licensors)

En France, de plus en plus de baptisés viennent de l'islam

Près de trois-cents nouveaux baptisés cette année lors de la veillée pascale sont des musulmans convertis, un chiffre record.

Entretien réalisé par Olivier Bonnel-Cité du Vatican

Cette année en France pas moins de 4258 adultes ont reçu le sacrement du baptême lors de la veillée pascale samedi soir. Un chiffre en hausse de plus de 40% sur dix ans selon la Conférence des évêques de France qui affirme également dans le même temps que 7 % de ces baptisés, soit environ 280 individus, sont issus de familles musulmanes.

Ces catéchumènes convertis de l’islam étaient stabilisés toujours sous le chiffre de 200 ces dernières années. Pour beaucoup de ces jeunes chrétiens, le choix n’a pas été facile en raison des réticences voire des menaces provenant de leur culture d’origine.

Pour certains dirigeants de l’islam, la conversion au christianisme équivaut en effet à une « apostasie », un abandon de la foi passible de punition voir de mort, dans certains pays.

Comment expliquer ces conversions en France? A quel travail œuvre l’Eglise pour accompagner ces adultes sans pour autant qu’ils rompent avec leur culture d’origine. L’éclairage du père Vincent Feroldi, directeur du Service national pour les relations avec les musulmans au sein de la Conférence des Evêques de France.

Père Vincent Feroldi, directeur du Service national pour les relations avec les musulmans à la CEF
03 avril 2018, 18:57