Version Béta

Cerca

Vatican News
Chrétiens de Syrie (photo d'illustration) Chrétiens de Syrie (photo d'illustration)  (ANSA)

"Alep est en train de revivre": témoignage du frère G. Sabé

Le Pape François ouvre, ce mardi 1er mai, le mois de Marie, en allant prier le chapelet au sanctuaire romain de Notre Dame du Divin Amour. La Syrie et la paix dans le monde sont les deux principales intentions que le Saint-Père veut confier à la mère de Dieu.

Entretien réalisé par Manuella Affejee- Cité du Vatican

Après la prière du Regina Coeli de dimanche dernier, François a appelé tous les fidèles à s’unir à ses intentions, et à «prolonger durant tout le mois de mai la prière du chapelet pour la paix».

Depuis le début de son pontificat, le Pape n’a eu de cesse d’invoquer le don de la paix pour ce pays lacéré par 7 années de guerre, multipliant les appels, -aux belligérants et la communauté internationale-, ainsi que les initiatives spirituelles. Le 7 juillet, il se rendra cette fois à Bari, dans le sud de l’Italie, pour une journée de prière et de réflexion sur la situation dramatique vécu par toute la région moyen-orientale, -Syrie, Irak, Yémen, etc.-, invitant les responsables de toutes les Eglises chrétiennes présentes sur place à le rejoindre.

Ces diverses initiatives sont accueillie avec joie et reconnaissance par les chrétiens de Syrie, et d’Alep, plus particulièrement. La grande ville du nord se relève après une longue agonie. Le retour des familles dans leurs maisons, le rétablissement de l’eau et de l’électricité, les examens de fin d’année que s’apprêtent à passer tous les élèves et étudiants de la ville, sont autant de signes de vie et d’espérance sur le long et tortueux chemin de la reconstruction des cœurs et des esprits.

Témoignage du frère Georges Sabé, frère mariste vivant à Alep, que nous avons pu joindre par téléphone.

Entretien avec le frère Sabé, religieux mariste à Alep
01 avril 2018, 13:32