Cerca

Vatican News
Le patriarche Louis Sako célèbre une messe en l'église du Sacré Cœur à Tal Kaif au nord de Mossoul (Irak), le 20 janvier 2018. Le patriarche Louis Sako célèbre une messe en l'église du Sacré Cœur à Tal Kaif au nord de Mossoul (Irak), le 20 janvier 2018.   (AFP or licensors)

Pâques en Irak, des signes d'espérance en terre meurtrie

La fête de Pâques en Irak, malgré les violences, l’instabilité et les incertitudes est un temps pour cueillir des signes d’espérance. Tel est en substance le message du patriarche de Babylone des chaldéens Mgr Louis Sako.

Entretien réalisé par Olivier Bonnel - Cité du Vatican

À quelques jours de célébrer la résurrection du Christ, ces signes d’espérance sont manifestes, à commencer par le retour des chrétiens dans leurs églises, en particulier dans la plaine de Ninive. Pour Mgr Sako, il est l’heure pour les Chrétiens de se prendre en main, notamment à l’approche des élections du mois de mai dans le pays. Ces chrétiens d’Irak doivent avoir toute leur place dans l’avenir de leur pays et être ces signes d’unité dans une terre meurtrie. Pour le patriarche des chaldéens, il est temps, dans cette dynamique pascale, de profiter d’un climat qui a changé pour mieux regarder vers l’avenir.

Entretien avec Mgr Sako, patriache de Babylone des chaldéens
29 mars 2018, 16:20