Version Béta

Cerca

Vatican News

Padre Pio, une vie dédiée à l'amour de Jésus

Retour sur la vie de Padre Pio, auquel le Pape François rendra hommage ce samedi à l’occasion de sa visite pastorale à Pietrelcina et San Giovanni Rotondo.

«Un pauvre frère qui prie»

Francesco Forgione est né en 1887 dans une famille de paysans, et depuis son enfance il est animé par le désir de devenir frère. À 16 ans, il entre au noviciat de l’Ordre des Frères mineurs capucins à Morcone, et il choisit de frère appelé Frère Pio (Fra Pio). Il est ordonné prêtre en 1910. Six ans plus tard, il entre au couvent de Santa Maria delle Grazie à San Giovanni Rotondo. Il consacre de nombreuses heures de la journée au sacrement de la confession. Le sommet de son engagement apostolique est la célébration de la messe. Il se définit comme «un pauvre frère qui prie». «La prière, affirme-t-il, est la meilleure arme que nous avons, une clé pour ouvrir le cœur de Dieu».

 

Une rencontre extraordinaire

En 1948, il confesse un jeune prêtre polonais, l’abbé Karol Wotjyla, qui 30 ans sera élu au Siège de Pierre sous le nom de Jean-Paul II. Dans cet humble frère, soulignera le Pape lors de la messe de béatification en 1999, apparait l’image du Christ souffrant et ressuscité. «Son corps, marqué par les stigmates, montrait l’intime connexion entre mort et résurrection». «Non moins douloureuses, et peut-être humainement encore plus brûlantes, furent les épreuves qu’il dut supporter en conséquence, dirait-on, de ses singuliers charismes.» Pour Padre Pio, «souffrir avec Jésus» est un don : «en contemplant la croix sur les épaules je me sens toujours plus fortifié et j’exulte d’une sainte joie», disait-il.

«Le Soulagement de la Souffrance»

La vie de Padre Pio est aussi le reflet d’un engagement incessant pour alléger les douleurs et les misères de nombreuses familles. En 1956 a été inauguré la “Casa Sollievo della Sofferenza”, la “Maison du Soulagement de la Souffrance”, un pôle hospitalier d’avant-garde, que Padre Pio avait défini lors de son inauguration comme «un semis que le Seigneur réchauffera avec ses rayons d’amour».

Padre Pio meurt dans la nuit du 23 septembre 1968, à l’âge de 81 ans. Le 16 juin 2002, il sera proclamé saint par Jean-Paul II. «La vie et la mission de Padre Pio, affirmera le Pape polonais dans son homélie, témoignent que les difficultés et les douleurs, si elles sont acceptées par amour, se transforment en un chemin privilégié de sainteté, qui ouvre vers la perspective d’un bien plus grand, remarqué seulement par le Seigneur».

 

16 mars 2018, 11:52