Version Béta

Cerca

Vatican News
Devant la résidence où vivait Mireille Knoll, mercredi 28 mars. Devant la résidence où vivait Mireille Knoll, mercredi 28 mars.  (AFP or licensors)

Les actes et crimes antisémites toujours récurrents en France

Des agressions verbales aux assassinats, les juifs sont les cibles régulières d'actes violents en France. Le rabbin Yann Boissière revient sur les pistes pour enrayer cet antisémitisme mortifère.

Entretien réalisé par Olivier Bonnel - Cité du Vatican

La France est marquée par l’hommage ce mercredi 21 mars. Celui national et solennel, dans la cour des Invalides, au lieutenant-colonel Arnaud Beltrame. Celui également de Mireille Knoll. Cette femme de 85 ans a été poignardée et brûlée dans son appartement la semaine dernière. Mireille Knoll était juive et avait échappé petite fille à la rafle du Vel d’Hiv, l'arrestation massive de plus de 13.000 juifs dans Paris et ses environs, en juillet 1942. Deux personnes ont été arrêtées et sont soupçonnées de meurtre antisémite. Place de la Nation à Paris, une marche blanche s’est élancée pour honorer la mémoire de cette femme et dire «non» à l’antisémitisme.

Ce n’est hélas pas le premier meurtre d’une personne juive en France ces dernières années. Les actes et crimes antisémites sont encore réguliers sur le territoire. Ce mercredi après-midi encore, les locaux de l’Union des étudiants juifs de France (l’UEJF) ont été saccagés à l’université Paris-I. Le rabbin Yann Boissière du Mouvement juif libéral de France revient sur ce climat et sur les pistes pour enrayer cette spirale mortifère.

Entretien avec le rabbin Yann Boissière
28 mars 2018, 18:21