Version Béta

Cerca

VaticanNews
CAFRICA-CONFLICT-FARMING Combattants et déplacés à Bambari  (AFP or licensors)

Centrafrique: des civils et un prêtre assassinés à Seko

Des dizaines de civils ont été tués à Seko, dans le sud de la République centrafricaine, à une soixantaine de kilomètres de Bambari. Des combats ont opposé ces derniers jours deux groupes armés, des "antibalaka" et des membres de l'Union pour la paix en Centrafrique, issu de l'ex-Seleka.

Entretien réalisé par Hélène Destombes - Cité du Vatican

Les affrontements ont débuté mercredi 21 mars 2018 lorsque des anti-balaka ont attaqué le village de Tagbara contrôlé par l’UPC. Les membres de cette branche de l’ex-Seleka, dirigée par Ali Darass, ont alors mené des représailles dans le village de Seko, et ses environs tuant de nombreux habitants

Parmi les victimes: des femmes, des enfants et un prêtre, assassiné à bout portant. Cette nouvelle vague de violence a provoqué un important déplacement de populations. Le vicaire général de Bambari, le père Firmin Gbagoua exhorte à venir en aide aux habitants totalement isolés.

Entretien avec le père Gbagoua, vicaire général de Bambari
24 mars 2018, 09:42