Version Béta

Cerca

VaticanNews
La maison Mère Teresa à Tejgaon au Bangladesh, lors de la visite du Pape François dans le pays, le 19 décembre 2017. La maison Mère Teresa à Tejgaon au Bangladesh, lors de la visite du Pape François dans le pays, le 19 décembre 2017.  (Ossevatore Romano)

Témoignage sur la soif spirituelle: «d’HEC à Mère Teresa»

Les Exercices spirituels du Pape François et de la Curie romaine se sont achevés ce 23 février à Arricia, non loin de Rome. Pendant cinq jours, les méditations de cette retraite étaient centrées sur le thème de la soif spirituelle.

Entretien réalisé par Olivier Bonnel – Cité du Vatican

Le thème de la soif spirituelle a traversé l’histoire du christianisme et résonne encore fortement dans notre monde contemporain. La soif d’absolu et de Dieu travaille nombre de vies, en témoignent par exemple le succès des retraites dans des monastères, y compris auprès des non croyants.

Cette soif spirituelle a longtemps tenaillé Carine Rabier-Poutous. Cette ancienne femme d’affaire cadre dans un grand groupe cosmétique a vécu au Japon. Après plusieurs années professionnelles et de recherche spirituelle, elle effectue un retour à la foi lors d’une retraite dans un foyer de charité. Elle passera trois années chez les missionnaires de la charité avant d’en sortir, mais reste très proche de leur spiritualité. En 2015 elle publie un livre sur son parcours spirituel : « Une soif de plénitude, d’HEC à Mère Teresa », paru chez MédiasPaul. Elle est aujourd’hui écrivain et traductrice.

Elle revient sur cette soif spirituelle qui a été au cœur de sa vie.

Témoignage de Carine Rabier-Poutous
23 février 2018, 17:10