Version Béta

Cerca

VaticanNews
Mgr Scicluna sera du 20 au 23 février prochain au Chili. Mgr Scicluna sera du 20 au 23 février prochain au Chili. 

Affaire Barros : Mgr Scicluna va se rendre à New York et au Chili

L’archevêque de Malte sera au Chili du 20 au 23 février. Mandaté par le Pape François, il est chargé de réunir des informations sur les dénonciations contre l’évêque d’Osorno, Mgr Juan Barros Madrid, accusé d’avoir couvert les abus sexuels commis par Fernando Karadima.

Joris Bolomey - Cité du Vatican

L’archevêque de Malte, Mgr Charles Scicluna, arrivera au Chili le 20 février prochain pour une mission de quatre jours. L'ancien promoteur de justice de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi a été mandaté le 30 janvier dernier par le Pape François pour se rendre dans le pays, afin d'entendre les témoignages accusant l'évêque d’Osorno, Mgr Juan Barros, d’avoir couvert les abus sexuels du père Fernando Karadima, dont il était proche. La polémique est réapparue lors du voyage du Saint-Père au Chili.

 

Certains détails des rencontres au Chili ont été rendus publics. Le Vatican a fait savoir que Mgr Scicluna se rendra d'abord le 17 février à New York, aux États-Unis, où il rencontrera personnellement Juan Carlos Cruz, une des personnes qui a dénoncé les agissements de Fernando Karadima, et la supposée couverture des faits par Mgr Juan Barros Madrid, qui avait fréquenté ce prêtre dans sa jeunesse.

Mgr Scicluna a également rendez-vous avec d'autres groupes qui se sont opposés à la nomination de Mgr Barros comme évêque de Osorno en 2015. Mario Vargas, l'un des principaux dirigeants du mouvement laïc opposé à l'évêque, a annoncé lundi 12 février à la télévision chilienne TV13 que «Mgr Scicluna nous recevra à la nonciature de Santiago le 21 février. Cela montre que nous aussi, les laïcs d'Osorno, sommes entendus par le Pape. C'est aussi le résultat de notre lutte et de notre mobilisation et nous sommes très reconnaissants à Mgr Scicluna d’accepter de nous rencontrer».

Une mission pour «établir la vérité»

Alejandro Álvarez, avocat et porte-parole de l’organisation Voix Catholiques, a indiqué au portail catholique suisse cath.ch que «la venue de Mgr Scicluna est très importante. Elle constitue une initiative que le Pape a prise pour se mettre à la disposition des victimes et de toute personne possédant des informations et pouvant les partager». L’avocat a ajouté que lors du séjour de l’archevêque de Malte au Chili, «le plus important est qu’il puisse établir la vérité pour les victimes comme pour les personnes accusées, de manière à restaurer la paix dans l’Église»

Mgr Scicluna est un archevêque connu pour sa grande fermeté dans les affaires d'abus sexuels. Au milieu des années 2000, il avait notamment été chargé par le cardinal Joseph Ratzinger, alors préfet de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi, d'enquêter sur les accusations visant le père Marcia Maciel Degollado, fondateur des légionnaires du Christ.  Devenu Pape, Benoît XVI prendra la décision d'écarter le père Maciel, dont les crimes sexuels seront finalement révélés au grand public après sa mort.

13 février 2018, 11:50