Cerca

Vatican News
Des indiens du Pérou préparant la visite du Pape François. Des indiens du Pérou préparant la visite du Pape François.  (AFP or licensors)

Le Pape va rencontrer une Église péruvienne très diverse

Le Saint-Père est au Pérou jusqu’au 21 janvier. Il est attendu par une Église pleine de contrastes. Regard du père Hubert Boulangé Allegre sur ce peuple de Dieu.

Entretien réalisé par Olivier Bonnel - Lima

Le Pape François effectue actuellement son 22ème voyage apostolique. Quatre mois après sa visite en Colombie, ce nouveau voyage l’amène une nouvelle fois sur son continent natal. Apr[s trois jours au Chili, le Pape François arrive ce soir au Pérou.

«Unis dans l’espérance» est le thème choisi pour ce voyage qui emmènera le Saint-Père dans trois villes : Puerto Maldonado, en pleine Amazonie, non loin de la frontière avec la Bolivie, Trujillo au nord du pays sur la côte pacifique et Lima, la capitale, mégalopole de 10 millions d’habitants.

Pays de 31 millions d’habitants à 76% catholique, le Pérou avait déjà accueilli le Pape Jean-Paul II en 1985 et 1988, alors qu’il était plongé dans une lutte sanglante avec la guérilla marxiste du Sentier Lumineux. L’Église péruvienne, comme beaucoup dans les pays voisin était à l’époque fortement influencée par la théologie de la libération et les traces sont encore perceptibles aujourd’hui.  Trente ans après le pape polonais, les Péruviens attendent la venue du Pape François avec beaucoup d’enthousiasme.

C’est une Église marquée par les divisions qui va accueillir le Pape François, dans un pays très contrasté, à l’image des étapes du voyage. Le père Hubert Boulangé Allegre, prêtre Fidei Donum du diocèse d’Amiens, missionnaire au Pérou depuis 1993, vit actuellement dans la région d’Arequipa, au sud du pays.

Entretien avec le père Hubert Boulangé

 

 

18 janvier 2018, 18:50