Version Béta

Cerca

VaticanNews
Jusqu'au 26 janvier, les patrons des 1 000 premières entreprises du monde et 70 chefs d'État ou de gouvernement s'efforceront de «construire un avenir commun dans un monde fracturé». Jusqu'au 26 janvier, les patrons des 1 000 premières entreprises du monde et 70 chefs d'État ou de gouvernement s'efforceront de «construire un avenir commun dans un monde fracturé».  (AFP or licensors)

Forum économique mondial de Davos, un thème qui fait écho à Laudato Si'

Le Forum économique mondial s'ouvre ce mardi. Jusqu'au 26 janvier, les patrons des 1000 premières entreprises du monde et 70 chefs d'État ou de gouvernement s'efforceront de «construire un avenir commun dans un monde fracturé».

Marine Henriot – Cité du Vatican

Ce mardi 23 janvier s’ouvre le rendez-vous du gotha international de la finance et de la politique, le forum économique de Davos en Suisse.

Lundi 22 janvier, la directrice générale du Fonds Monétaire International (FMI), Christine Lagarde, a appelé les politiques à ne pas se reposer sur les lauriers de la reprise et à profiter de l'embellie économique pour engager des réformes.

Le président français Emmanuel Macron est attendu à Davos ce mercredi 24 janvier, il devra s’exprimer le même jour que la chancelière allemande Angela Merkel.

Point culminant de cette semaine: la venue de Donald Trump, un temps incertaine à cause du blocage de l’administration fédérale américaine, pour clôturer le forum. Donald Trump sera le premier président américain à se rendre à Davos depuis 18 ans, le dernier avait été Bill Clinton en 2000.

Le 22 janvier, le Pape François à appeler les participants au Forum à la «responsabilité» face à la pauvreté et aux inégalités croissantes dans le monde, dans une lettre. «C'est un impératif moral, une responsabilité qui nous concerne tous, de créer les conditions appropriées pour que chacun vive de manière digne», a écrit le pape argentin dans un message lu à l'ouverture du forum.

Le thème retenu cette année est: «construire un avenir commun dans un monde fracturé». Un choix, qui selon Catherine Billet, déléguée nationale de Pax Christi en France, fait écho à l’encyclique Laudato Si du Pape François.

Entretien avec Catherine Billet, déléguée nationale Pax Christi France

 

23 janvier 2018, 12:19