Version Béta

Cerca

Vatican News
Le Pape François en Pologne lors d'une messe au sanctuaire Saint-Jean-Paul II de Cracovie, avec les prêtres, les religieux et les séminaristes, le 30 juillet 2016. Le Pape François en Pologne lors d'une messe au sanctuaire Saint-Jean-Paul II de Cracovie, avec les prêtres, les religieux et les séminaristes, le 30 juillet 2016.   (Ossevatore Romano)

En Pologne, un catholicisme toujours puissant mais confronté à la sécularisation

Le rapport de l’institut de statistiques officielles de l’Église catholique de Pologne, publié le 4 janvier 2018, fait état d’une légère baisse de la pratique des catholiques polonais, mais d’une augmentation du nombre de baptisés et de mariés à l’église en 2016.

Delphine Allaire - Cité du Vatican

Selon le dernier rapport de l’institut de statistiques de l’Église catholique polonaise sur l’année 2016 disponible sur le site de l’épiscopat polonais, 36.7% des Polonais se rendent chaque dimanche à la messe; une participation en chute de plus de trois points par rapport à l’année 2015.

Le taux le plus élevé de pratiquants se trouve dans le diocèse de Tarnow, une ville composée d’un peu plus de 100 000 habitants dans la région de Petite-Pologne (Malopolska), à 80 kilomètres de Cracovie.  À Tarnow, 66.9% des habitants se rendent chaque dimanche à la messe, et 25.3% d’entre eux communient. Près de 10 points de plus que la moyenne nationale.

25 000 prêtres en Pologne

Au total, la Pologne compte 25 000 prêtres diocésains avec une présence accrue dans le diocèse de Tarnow où ils sont 1 559 à exercer, celui de Cracovie qui en compte 1 182, et enfin, Katowice, qui dispose de 1 071 prêtres.  

À titre comparatif, en 2015, la France ne comptait que 11 908 prêtres diocésains, selon les chiffres de la Conférence des évêques de France (CEF).

Le rapport répertorie également 2 300 séminaristes, leur nombre le plus important se situant toujours dans le diocèse de Tarnow, où ils sont 175. Viennent ensuite les diocèses de Varsovie avec 155 séminaristes, et celui de Przemysl, ville de 64 000 habitants au sud-est du pays, qui en compte 98.

En ce qui concerne les ordres religieux, il est dénombré en Pologne 18 000 religieuses et 11 900 religieux de vie apostolique. Le pays détient aussi 83 monastères contemplatifs sur son territoire dans lesquelles vivent 1 300 religieuses.  

La France compte quant à elle, presque deux fois moins de religieux que la Pologne (5 490), mais plus de religieuses (24 971), indiquent les chiffres de la CEF pour l'année 2015. 

Les sacrements du baptême et du mariage en hausse

Il y a en Pologne 10 000 paroisses. Durant l’année 2016, 374 300 Polonais ont reçu le baptême, soit 5 000 de plus que l’année précédente, et 138 300 personnes se sont mariés religieusement, soit 2 000 de plus qu’en 2015.

Les chiffres sont sensiblement plus bas dans l’Hexagone où 262 314 personnes ont reçu le baptême en 2015, et 55 854 se sont mariés selon le rite de l’Église catholique.

«On peut noter que les gens deviennent de moins en moins ouverts à la dimension  spirituelle, mais presque tous les Polonais se sentent attachés au catholicisme, ce qui se traduit par une relative stabilité des tendances au cours des cinq dernières années», a commenté le père Wojciech Sadlon SAC, directeur de l'institut de statistique de l'Église catholique polonaise, relevant que si le nombre de catholiques se rendant à la messe une fois par semaine et recevant la communion avait chuté, le nombre de baptême, de mariages et de premières communions avait, lui, bien augmenté.  

04 janvier 2018, 18:00