Cerca

Vatican News
Traces d'un attentat commis par Boko Haram à Maidugyri, dans le nord-Est du Nigéria Traces d'un attentat commis par Boko Haram à Maidugyri, dans le nord-Est du Nigéria  (AFP or licensors)

Au Nigeria, le cardinal Onaiyekan dénonce une violence généralisée

Le Nigeria est actuellement confronté à une nouvelle vague de violences. A l'occasion de la nouvelle année, Abubakar Shekau, le chef historique du groupe jihadiste nigérian Boko Haram, a, dans une vidéo, revendiqué plusieurs attaques récentes à Maiduguri, à Gamboru et à Damboa.

Entretien réalisé par Adriana Masotti- Cité du Vatican.

Par ailleurs, des hommes armés, suspectés d'appartenir à des groupes criminels organisés, ont envahi une ferme et tué, ce jeudi 4 janvier, sept personnes dans le Sud-Est du pays. Quelques jours auparavant une fusillade avait éclatée à la sortie d'une église, dans la ville d'Omoku à environ 90 kilomètres de Port Harcourt, grand centre pétrolier et capitale de l'Etat de Rivers, faisant 16 morts, selon la police.

Mercredi dernier c’est une mosquée à Gamburo, à la frontière avec le Cameroun qui était visée par une attaque kamikaze. 14 personnes ont été tuées et une trentaine de jeunes hommes ont disparu dans la même ville.

L’agence Fides indique, pour sa part, que la cathédrale de la ville d’Ilorin, capitale de l’Etat fédéré de Kwara, dans l’ouest du Nigeria a été attaquée la nuit du Nouvel An. «A Ilorin, coexistent pacifiquement une majorité de musulmans et une forte composante catholique. C’est la première fois qu’une chose de ce genre arrive» a déclaré le Père Patrick Tor Alumuku, Directeur du Bureau des Communications sociales de l’Archidiocèse d’Abuja.

Le pays subit également les attaques de bergers nomades, qui mènent de violents assauts à l’encontre des populations sédentaires. Ils s’en prennent notamment aux paysans détruisant leurs cultures. Le cardinal John Onaiyekan, l'archevêque d'Abuja se dit très inquiet face à ces violences multiples et interpelle le gouvernement.

 

Entretien avec le cardinal John Onaiyekan
05 janvier 2018, 18:12