Cerca

Vatican News
Les évêques chiliens et le Pape François dans la sacristie de la cathédrale de Santiago, le 16 janvier 2018. Les évêques chiliens et le Pape François dans la sacristie de la cathédrale de Santiago, le 16 janvier 2018.  (AFP or licensors)

Affaire Barros: réaction des évêques chiliens au mandat de Mgr Scicluna

Dans un communiqué paru le 30 janvier, les évêques chiliens ont pris acte du déplacement de Mgr Charles Scicluna, archevêque de Malte, à Santiago du Chili, pour y écouter «ceux qui ont exprimé la volonté de soumettre des éléments en leur possession dans l’affaire Barros».

Ce communiqué de l’épiscopat chilien fait suite à celui du Saint-Siège, mandatant, un peu plus tôt dans cette même journée du 30 janvier, Mgr Scicluna au Chili. Objectif: faire avancer la dite «affaire Barros», du nom de l’évêque chilien d’Osorno, accusé d’avoir gardé le silence face à des cas d’abus sexuels sur mineurs.

Mgr Cristián Contreras Villarroel, président de la conférence épiscopale chilienne (CECh) et évêque de Melipilla (région de Santiago), signataire du communiqué, tient pour positif cet envoi de Mgr Scicluna, archevêque de Malte et président du Collège pour l’examen des recours au sein de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi, à Santiago.  

«Cette nomination montre que le voyage du Pape au Chili, outre les messages lumineux et les homélies qu’il y a délivrés», lui a fait adopter  «une attitude d'écoute et de proximité à la réalité, aux défis de la société chilienne et de l'Église», a-t-il écrit.

Mgr Contreras Villarroel a par ailleurs indiqué que les aboutissements du travail de Mgr Scicluna au Chili seraient communiqués prochainement.

31 janvier 2018, 12:33