Cerca

Vatican News
Vue d'une plage. Vue d'une plage. 

"Au troisième jour, de l'abîme à la lumière", de Véronique Garnier-Beauvier

Véronique Garnier-Beauvier témoigne de son expérience de guérison extérieure après avoir été victime d'un abus commis par un prêtre.

Un livre pour Dieu cette semaine qui nous interpelle et veut nous faire bouger.

Il est écrit par Véronique Garnier-Beauvier, et s’intitule Au troisième jour, de l’abime à la lumière (Ed. Artège).  L’auteur témoigne dans cet ouvrage, non pas tant des abus dont elle a été victime que de sa lente reconstruction. Cette mère de famille de 56 ans a été abusée sexuellement par un curé, ami de la famille lorsqu’elle avait un peu plus de 13 ans et vivait à Nancy.

Aujourd’hui, elle explique comment elle a enfoui cette tragédie dans son inconscient pour se jeter à fond dans sa vie de famille. En 2010, au moment où tous les scandales de pédophilie éclatent dans l’Église, elle décide de briser le silence. Sa reconstruction personnelle et spirituelle n’est pas terminée. Sa relation à Dieu est abîmée, mais elle a gardé la foi. 

Sœur Catherine Aubin l’a interrogée en lui demandant de nous expliquer le sens du titre de son livre au regard de ce qui est écrit sur la bande rouge qui l’accompagne, à savoir : «Abus sexuels au sein de l’Église, peut-on se relever ?»

Entretien avec Véronique Garnier
13 janvier 2018, 17:56