Cerca

Vatican News
Logo de la 40ème rencontre de Taizé qui débute ce jeudi 28 décembre à Bâle Logo de la 40ème rencontre de Taizé qui débute ce jeudi 28 décembre à Bâle 

Le Pape encourage les jeunes rassemblés à Bâle par la Communauté de Taizé

Plus de 20 000 jeunes de toute l’Europe affluent vers la région transfrontalière de Bâle, dans le nord de la Suisse, où débute, à partir du jeudi 28 décembre et jusqu’au 1er janvier, la 40e Rencontre européenne de Taizé, organisée conjointement, pour la première fois, par trois pays : la Suisse, l’Allemagne et la France.

Manuella Affejee - Cité du Vatican

Plus de 20 000 jeunes convergent vers Bâle, en Suisse, où débute la 40ème rencontre de la Communauté de Taizé. Dans un message envoyé par son Secrétaire d'État, le Pape a exprimé sa «grande proximité spirituelle» aux jeunes qui «ont répondu à l’appel du Seigneur» en choisissant de participer à cette rencontre «pour accueillir et approfondir le message de Jésus qui est source de joie pour tous ceux qui lui ouvrent leur cœur».  François les encourage à se laisser habiter par cette joie «qui naît de l’amitié vécue avec Jésus et qui jamais ne nous ferme aux autres ni aux souffrances de ce monde». Il les invite d’ailleurs à déployer leurs talents pour faire grandir une culture de miséricorde. Enfin François demande à l’Esprit saint d’aider ces jeunes chrétiens à s’ «enrichir de la diversité des dons faits à tous les disciples du Christ, pour manifester que la joie de l’Évangile nous unit par-delà toutes les blessures de nos divisions».

Comme chaque année, une importante logistique s’est mise en place afin d’assurer au mieux l’accueil des jeunes pèlerins, hébergés par des familles sur place. Plus de mille bénévoles accueilleront les jeunes âgés de 18 à 35 ans.

Pendant quatre jours, célébrations, ateliers, groupes de partage, rencontres avec les communautés locales leur sont proposés autour du thème de la joie, dans le même esprit qui préside depuis 40 ans à cet évènement annuel, celui de la fraternité et de la compréhension mutuelle entre les peuples.

Frère Aloïs, prieur de la Communauté œcuménique de Taizé, revient sur cette 40e Rencontre européenne :

Entretien avec Frère Aloïs, prieur de la Communauté de Taizé

Dix ans après la rencontre de Genève, la Communauté de Taizé revient en Suisse, à Bâle, ville du XVII Concile œcuménique à partir de 1431 et grande ville universitaire depuis 1490. Le choix de cette ville, annoncé par le prieur de la Communauté lors de la rencontre de 2016 à Riga en Lettonie, revêt également une symbolique toute particulière alors que les cinq cents ans de la Réforme de Luther ont été célébrées en 2017.

Message du Pape François aux jeunes rassemblés à Taizé

Chers jeunes,

Vous êtes venus nombreux de toute l’Europe et aussi d’autres continents, pour vivre à Bâle, au carrefour de la Suisse, de la France et de l’Allemagne, la 40ème rencontre organisée et animée par la Communauté de Taizé. Et vous êtes portés par le désir de creuser ensemble les sources de la joie. C’est le thème qui guidera vos réflexions et éclairera votre prière. Dans cette perspective, le Pape François tient à vous assurer de sa grande proximité spirituelle. En effet, comme il l’a écrit dans l’Exhortation apostolique Evangelii gaudium « La joie de l’Évangile remplit le cœur et la vie de ceux qui rencontrent Jésus. Ceux qui se laissent sauver par lui sont libérés du péché, de la tristesse, du vide intérieur, de l’isolement. Avec Jésus Christ la joie naît et renaît toujours » (n.1.). Aussi le Saint-Père se réjouit de savoir que vous avez choisi de participer à cette rencontre pour accueillir et approfondir le message de Jésus qui est source de joie pour tous ceux qui lui ouvrent leur cœur. Et il vous remercie d’avoir répondu à l’appel du Seigneur qui vous rassemble dans la joie de son amour.

Le Pape vous encourage à vous laisser habiter par cette joie qui naît de l’amitié vécue avec Jésus et qui jamais ne nous ferme aux autres ni aux souffrances de ce monde. Et il vous invite à rester connectés avec le Seigneur, par la prière et l’écoute de sa Parole, afin qu’il vous aide à déployer vos talents pour « faire grandir une culture de la miséricorde, fondée sur la redécouverte de la rencontre des autres : une culture dans laquelle personne ne regarde l’autre avec indifférence ni ne détourne le regard quand il voit la souffrance des frères » (Lettre apostolique Misericordia et misera, n.20).

Au cours de l’année qui s’achève, il a été fait mémoire du 500ème anniversaire de la Réforme. Aussi, le Pape demande à l’Esprit Saint de vous aider, jeunes protestants, catholiques et orthodoxes, à vous réjouir et à vous enrichir de la diversité des dons faits à tous les disciples du Christ, pour manifester que la joie de l’Évangile nous unit par-delà toutes les blessures de nos divisions. Et il vous encourage à ne pas avoir peur de parcourir les routes de la fraternité pour que votre rencontre à Bâle rende visible la communion joyeuse qui jaillit de la source du cœur débordant du Seigneur.

En vous confiant au Seigneur pour que vous puissiez chanter avec la Vierge Marie les merveilles de son amour qui est source de la joie, le Saint-Père vous donne de grand cœur sa bénédiction, à vous jeunes participant à cette rencontre, aux Frères de Taizé, ainsi qu’à toutes les personnes de Suisse, de France et d’Allemagne qui vous accueillent.

Cardinal Pietro Parolin, Secrétaire d’État de Sa Sainteté

28 décembre 2017, 11:43