Version Béta

Cerca

VaticanNews
Session du Parlement japonais. Session du Parlement japonais.  (AFP or licensors)

Les évêques coréens et japonais s'engagent pour la paix

Les évêques de Corée du Sud et du Japon ont lancé un appel conjoint pour la paix en Asie du Nord-Est, à l’occasion de leur 23e rencontre conjointe, organisée cette année à Kagoshima, au Japon.

«La situation actuelle en Asie du Nord-Est est très préoccupante, peut-on lire dans ce texte relayé par l’agence Fides. Les pays d’Asie du Nord sont à la recherche de stabilité et de de prospérité avec leur pouvoir militaire, en formant des alliances avec d’autres grandes puissances du système politique. Ceci crée des menaces et des peurs dans toutes les nations, et génère des tensions pour la sécurité de tous les pays.»

Dans le même temps, les prélats ont exprimé leur satisfaction pour la réunion qui «depuis 23 ans aide à réfléchir sur l’histoire déchirante des deux pays, et à édifier un futur lumineux de réconciliation», et racontent «avoir approfondi la relation et le partage sur les aspects économiques et culturels».

Ils ont appelé à «une sincère espérance pour la paix au Nord-Est de l’Asie», réprouvant toute idée possible de guerre : «Dieu nous exhorte à éradiquer en tous la conviction erronée que la paix peut être garantie par les armes nucléaires ou par la militarisation. Celles-ci, au contraire, augmentent seulement le risque de guerre.» Dans cette optique, les Églises catholiques de Tokyo et de Séoul rappellent «le principe exprimé dans l’encyclique "Pacem in Terris" de Jean XXIII, qui souligne que "la vraie paix ne peut se construire que dans la confiance réciproque, et non pas en comptant sur les arsenaux"».

Par ailleurs, les évêques coréens et japonais n’oublient pas que «les pauvres et l’environnement continuent à souffrir, alors que des sommes astronomiques d’argent sont dépensées pour les armes. Par amour de Dieu et de l’humanité entière, que tous, spécialement les leaders des nations, fassent des efforts pour le dialogue et pour la paix : ils ont une grande responsabilité pour la paix mondiale.»

La déclaration conjointe conclut : «la violence est une façon folle de miner la dignité humaine et de causer des conséquences désastreuses pour toute l’humanité. Chaque type de violence ne peut être surmonté qu’en construisant la confiance et l’amour et la solidarité entre les êtres humains : nous, évêques coréens et japonais, nous nous engageons pour la paix en vivant activement dans l’amour fraternel, en mettant notre confiance dans le pouvoir de Dieu, et non pas dans le pouvoir militaire», insistent-ils.

(CV-Fides)

17 novembre 2017, 09:00