Vatican News
Cardinale Alexandre Maria dos Santos

Mozambique : Le parcours du cardinal Alexandre Maria dos Santos

Dans un télégramme de condoléances adressé à l'archevêque de Maputo, Mgr Francisco Chimoio, le Pape s’est souvenu du cardinal Alexandre Maria dos Santos, «serviteur infatigable de l'Évangile et de l'Église».

Donatien Nyembo SJ – Cité du Vatican

«Un serviteur infatigable de l'Évangile et de l'Église», c'est par ces mots que le pape François décrit le cardinal mozambicain, Alexandre José Maria dos Santos, décédé mercredi 29 septembre 2021, à Maputo, où il a été pasteur pendant 30 ans.

Message du Saint-Père

Dans un télégramme adressé à l'actuel archevêque de Maputo, Mgr Francisco Chimoio, François a exprimé sa douleur pour le décès du cardinal et sa solidarité avec «la famille endeuillée et tous ceux, en particulier dans l'archidiocèse de Maputo, qui ont bénéficié du service de ce pasteur».

Et le Saint Père de demander au Seigneur, «qui l'a guidé tout au long de sa vie», de «l'accueillir dans la Jérusalem céleste». Il a également demandé à ceux qui participeront aux funérailles, prévues  le 7 octobre dans la cathédrale de Maputo, d'élever leur cœur et de prier pour leur pasteur.

Premier prêtre, premier évêque et premier cardinal

Le premier prêtre, premier évêque et premier cardinal autochtone du Mozambique, le cardinal Alexandre José Maria dos Santos, de l'ordre des Frères mineurs, est né à Zavala, dans le diocèse d'Inhambane, le 18 mars 1924. Après avoir fréquenté le petit séminaire franciscain d'Amatongas, dans la région centrale du Mozambique, il est envoyé au Nyassaland, actuel Malawi, pour étudier la philosophie avec les Pères Blancs (Missionnaires d'Afrique), car il n'y avait pas de grand séminaire au Mozambique à cette époque.

En 1947, il est admis au noviciat de la province franciscaine portugaise de Varatojo, près de Lisbonne. Après avoir fait profession temporaire en 1948, il étudie la théologie à Lisbonne, puis fait sa profession solennelle en 1951 pour être ordonné prêtre deux ans après, le 25 juin.

De retour dans sa patrie en 1954, il exerça son ministère sacerdotal dans les missions franciscaines de la région d'Inhambane. En 1972, il devient conseiller de la Custodie franciscaine du Mozambique et recteur du nouveau petit séminaire du pays à Vila Pery, aujourd'hui Chimoio. 

Il a été nommé archevêque de Maputo par le pape Paul VI le 23 décembre 1974 et a été sacré évêque le 9 mars de l'année suivante, un peu plus de deux ans avant l'indépendance du Mozambique le 25 juin 1975. Il a ainsi assumé la gouvernance pastorale de l'Église mozambicaine et un engagement profond auprès des populations touchées par la guerre civile et les catastrophes naturelles.

Fondateur de Caritas et des Sœurs Franciscaines

«Dom Alexandre» a fondé Caritas de Moçambique et en a été le premier président. Il a promu des programmes d'aide aux pauvres, aux réfugiés et aux victimes de la sécheresse. Il a également participé à la promotion de nouvelles relations entre les communautés ecclésiales des pays qui étaient autrefois des colonies portugaises : l'Angola, le Cap-Vert, la Guinée-Bissau et Sao Tomé-et-Principe.

Le 22 août 1981, il a fondé la congrégation des Sœurs Franciscaines de Notre Dame Mère d'Afrique. C'est un institut religieux africain de jeunes filles mozambicaines dont le but est de faire fleurir la vie religieuse contemplative et active dans le pays, dans la pastorale et l'assistance aux pauvres. Les normes datent du 20 avril 1981.

En septembre 1988, il avait eu l’honneur de recevoir le Pape Jean-Paul II lors d'une visite pastorale au Mozambique ; celui-là même qui l'a créé cardinal lors du consistoire du 28 juin 1988.

 

04 octobre 2021, 12:12