Recherche

Vatican News
2021.10.04 Partecipanti Economy of Francesco 2021.10.04 Partecipanti Economy of Francesco 

"Economy of Francesco": les jeunes professionnels africains réfléchissent à Nairobi

De jeunes professionnels africains s'engagent dans un dialogue et une réflexion sur le fait d'être des agents du changement, inspirés par l'appel du pape François à la justice économique et à une économie qui ne laisse personne de côté.

Donatien Nyembo SJ (avec Benedict Mayaki SJ)

Des jeunes professionnels de toute l'Afrique se sont réunis à Nairobi, au Kenya, pour une rencontre visant à développer une vision commune d'un avenir où la dignité de tous est reconnue et où personne n'est laissé pour compte, inspirée par l'appel du pape François à donner une nouvelle âme à l'économie.

Le forum des jeunes de trois jours, organisé par le Jesuit Ecology Network Africa (JENA) en collaboration avec l'organisation Economy of Francesco et le Dicastère pour la promotion du développement humain intégral, a vu la présence de jeunes économistes et entrepreneurs de huit pays africains.

La "Rencontre de Nairobi", qui s'est déroulée du 27 au 29 septembre, s'est inscrite dans le cadre des efforts déployés en vue de l'événement mondial Economy of Francesco 2021, qui a eu lieu à Assise le 2 octobre.

Engagement pour le changement

Puisant dans la diversité de leurs cultures et de leurs expériences, les participants à cette rencontre se sont engagés à devenir des catalyseurs du changement dans le monde, malgré les défis socio-économiques et politiques.

Dans un message du rassemblement régional de Nairobi à "l'économie mondiale de François", les participants ont pointé du doigt les causes profondes de certains des défis auxquels le continent africain est confronté, notamment les effets d'exclusion de la colonisation, la destruction des écosystèmes, la corruption et le manque d'investissement dans la production de connaissances par et pour les Africains.

Face à ces défis difficiles, les jeunes professionnels ont appelé à la solidarité et au soutien à une économie renouvelée qui donne la vie afin de promouvoir un développement humain intégral, digne de la dignité que nous partageons tous.

Un espace pour les "changemakers" (acteurs du changement)

Dominic Chai, SJ, économiste jésuite travaillant à la Commission Covid-19 du Vatican et co-animateur de la rencontre, a expliqué que la vision de l'Économie de Francesco est de «fournir un espace pour que les jeunes acteurs du changement se réunissent dans leurs communautés locales pour partager leurs espoirs pour l'économie de demain, qui, selon le pape François, devrait être une économie qui favorise la vie et garantit que personne n'est laissé pour compte».

Chai a ajouté qu'à cette fin, «la "Rencontre de Nairobi" a réuni de jeunes économistes et entrepreneurs, dans un esprit de synodalité, pour discerner ce que les communautés locales pourraient faire afin de donner vie à la vision de l'économie de François.»

Dans le même ordre d’idées, le directeur du Réseau jésuite pour la justice et l'écologie en Afrique (JENA) et co-organisateur de la rencontre de Nairobi, le père Charles Chilufya SJ, a souligné l'importance de la rencontre comme une occasion «d'écouter l'autre dans un esprit de charité». Le prêtre jésuite a également souligné que «les jeunes acteurs du changement en Afrique ne pourront donner vie à leur vision qu'en travaillant ensemble et en s'appuyant sur leurs divers talents et expériences».

Un appel commun au service

S'exprimant sur l'importance de la rencontre de Nairobi, Fernando Saldivar SJ, responsable de la politique et du plaidoyer de JENA, a noté que les jeunes professionnels étaient «animés par la spiritualité de Laudato si', et ont réfléchi individuellement au parcours qui les a amenés à la rencontre et à la meilleure façon de répondre à l'appel commun au service que le groupe a discerné ensemble».

Partageant certaines des idées issues de leur réflexion commune, Wendy Omanga, l'une des participantes du Kenya, a souligné la nécessité pour les dirigeants mondiaux et locaux de «donner l'occasion aux jeunes de faire entendre leur voix en ce qui concerne l'humanité du monde et la conservation de l'environnement dans lequel nous vivons.»

Emmy Otim, de l'Ouganda, a invité les jeunes Africains à «s'appuyer sur la technologie pour créer des synergies à travers le monde afin d'avoir des moyens plus durables de traiter nos problèmes et de créer des solutions qui fonctionnent pour tout le monde».

Un autre participant, Chalo Mwansa, de Zambie, s'est inspiré de la philosophie africaine de l'Ubuntu, l'idée selon laquelle "je suis parce que nous sommes", qui, espère-t-il, «nous incitera à mieux reconstruire et à aller de l'avant en tant que communauté».

Le pape exhorte les jeunes à travailler avec créativité

Au cours de l'événement mondial "Economy of  Francesco" qui s'est tenu samedi 2 octobre, le pape François, dans son discours aux quelques 200 jeunes entrepreneurs, économistes et militants réunis à Assise, les a encouragés à continuer à travailler avec créativité en s'inspirant de l'Évangile pour changer le paradigme économique actuel, alors que le monde continue à lutter contre la pandémie de Covid-19.

Le Saint-Père avait également rappelé à tous que nous sommes les intendants, et non les maîtres, des biens de la terre qui nous ont été confiés par Dieu, et que nous sommes appelés à en prendre soin et à les distribuer de sorte que personne ne soit exclu.

 

 

05 octobre 2021, 09:59