Recherche

Vatican News

Côte d’Ivoire: ouverture de la phase diocésaine du synode sur la synodalité

La phase diocésaine du Synode sur la synodalité s’est ouverte le dimanche 17 octobre 2021 dans toutes les Eglises particulières à travers le monde entier. En Côte d’Ivoire, dans les diocèses d’Abidjan, Grand-Bassam, Bouaké, Abengourou, Bondoukou et Katiola, les évêques ont appelé toutes les forces vives de leurs diocèses à contribuer à la réussite de ce synode par leur implication personnelle.

Françoise Niamien (avec Marcel Ariston Blé) - Cité du Vatican

Après l’ouverture solennelle les 9 et 10 octobre dernier au Vatican par le Pape François, la phase diocésaine du synode sur la synodalité autour du thème «Pour une Eglise Synodale, Communion, Participation, Mission» s’est ouverte le dimanche 17 octobre 2021 dans toutes les Eglises particulières.

A Abidjan, une messe à l’Esprit Saint

Dans l’Archidiocèse d’Abidjan le Cardinal Jean-Pierre Kutwã a, au cours de la messe votive à l’Esprit Saint marquant cette ouverture solennelle qu’il a présidée en la cathédrale Saint Paul du Plateau, invité toutes les forces vives de son diocèse à une plus grande implication et à une participation active à la phase diocésaine de ce synode sur la synodalité.

Les fidèles ont surtout été invités «à récuser et à combattre en eux le statut de ‘’chrétiens consommateurs’’ pour s’engager avec foi dans la mission de l’Eglise pour le salut de toute l’humanité». «Tous, c’est-à-dire la communauté des fidèles, tous les baptisés qui forment le Corps vivant du Christ, nous sommes responsables, bien qu’à des titres divers et chacun d’une manière originale», a insisté le Cardinal Kutwã.

Pour le Cardinal Kutwã, à travers cet évènement qui concerne tous les chrétiens fidèles laïcs , clercs et personnes consacrées, «il s’agit pour nous de nous poser les bonnes questions : ‘‘puisque nous sommes tous des disciples missionnaires, de quelle manière chaque baptisé est-il convoqué à être un acteur de la mission ? Comment la communauté soutient-elle ses membres qui sont engagés dans un service au sein de la société ? Comment la communauté aide-t-elle à vivre ces engagements dans une dynamique missionnaire ?».

L’ Archevêque a souhaité que ce synode soit pour l’Église à Abidjan et pour l’Église en Côte d’Ivoire, pour tous et pour chacun un chemin de conversion «qui fera connaître à notre pays la Côte d’Ivoire la force rédemptrice de la Parole de Dieu et la puissance de l’Esprit Saint, qui est Source d’amour et de communion». Il a donc invité ses prêtres et toutes les paroisses de l’Archidiocèse à approfondir tous les documents liés à la marche synodale pour une Eglise missionnaire.

Le diocèse de Grand-Bassam va marcher dans la lumière du Christ

A 46 Km d’Abidjan, le diocèse de Grand Bassam (sud-est) procédait également à l’ouverture diocésaine du synode en la paroisse Saint Esprit de Mockeyville. Mgr Raymond Ahoua, l’ordinaire du lieu a demandé au Saint Esprit de les aider à marcher dans la lumière du Christ afin de mener à bien ce cheminement d’ensemble tout étant sel et lumière.
«Frères et sœurs, prions l’Esprit Saint afin qu’Il nous soutienne, qu’Il aide à être vraiment sel et lumière de la terre comme le veut Jésus-Christ car ce monde et notre société ont besoin de lumière pour sortir des ténèbres, du péché, de la corruption, de la haine, de la jalousie et de trop de prestige et de gloire humaine qui sont des vanités et des vanités».

Soulignant les trois éléments clés du thème du Synode sur la synodalité dans l’Église – la Communion, la Participation et la Mission –, Mgr Ahoua a exhorté ses diocésains à accorder une place importante à la parole de Dieu, source de vie.

Dans la province ecclésiastique de Bouaké, vivre les charismes de l’Esprit Saint

En ouvrant cette marche en la Cathédrale Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus et de la Sainte Face cette marche synodale dans le diocèse de Bouaké (centre), Mgr Jacques Ahiwa l’évêque auxiliaire de ce diocèse a d’emblée situé le bien-fondé du synode sur la synodalité dans l’Eglise « une marche qui selon le Pape implique une mise en valeur des charismes de l’Esprit Saint ». Pour Mgr Ahiwa personne ne doit être se mettre à l’écart, «chacun étant invité à prendre sa part de responsabilités dans la mission d’évangélisation qui implique une meilleure organisation de l’Eglise «notre patrimoine commun». «L’heure est venue avec ce synode de nous repositionner sur le chemin de construire ensemble l’Eglise», a-t-il souligné.

Aux fidèles présents en cathédrale Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus d’Abengourou (est), l’ordinaire du lieu Mgr Boniface Ziri a fait savoir que «cet itinéraire qui s’inscrit dans le sillage de l’aggiornamento de l’Eglise est un don et un devoir pour toute l’Eglise et chacun de nous».

Toujours dans cette province ecclésiastique, en ouvrant le synode sur la synodalité dans le diocèse de Bondoukou (nord-est), Mgr Bruno Essoh Yedoh a, pour sa part, invité ses diocésains présents à la cathédrale sainte Odile à être des témoins dans leurs milieux de vie en se laissant guider par l’Esprit Saint «Laïcs, consacrés et ordonnés, nous sommes invités à être attentifs à ce que l’Esprit va nous dire prendre de bonnes décisions pour le bien de l’Eglise», a indiqué Mgr Yedoh

Dans le diocèse de Katiola, « le Seigneur compte sur nous »

Dans le diocèse de Katiola, dans le nord du pays, la messe solennelle d’ouverture de la phase diocésaine du synode sur a été vécue dans la prière, pour confier au Seigneur la réussite de cette marche synodale. En la Cathédrale Sainte Jeanne d’Arc, l’Administrateur diocésain, le père Félix Coulibaly a exhorté à la lumière de l’Evangile du jour, les fidèles à se laisser interpeller sur leur mission, leur participation, et leur identité d’enfant de Dieu «nous avons tous un rôle particulier à jouer. Le Seigneur compte sur nous», a laissé entendre le père Coulibaly.

En vue de mener à bien l’organisation pratique de cette vaste consultation sur la marche synodale dans les diocèses, la Conférence épiscopale ivoirienne a mis sur pied une équipe de contact nationale d’une dizaine de membres, chargée d’assurer la coordination entre tous les 15 diocèses du pays.

 


 

20 octobre 2021, 16:04