Recherche

Vatican News

Cameroun : ordinations dans différents diocèses

Ils sont au nombre de 21 prêtres et 34 diacres, qui ont été ordonnés dans 5 diocèses du pays les mardi 29 juin et samedi 3 juillet 2021. Ces nouveaux ordonnés ont été exhortés à la fidélité au magistère de l’Eglise et à une pastorale qui visent le développement humain intégral.

Françoise Niamien (avec Sr Paule Valérie Mendogo) - Cité du Vatican

Dans l’archidiocèse de Bamenda (nord-ouest), ils étaient 25 grands séminaristes à être ordonnés diacres par l’imposition des mains de l’archevêque Andrew Nkea, le mardi 29 juin 2021, en la Cathédrale Saint Joseph.
Ces 25 diacres forment la première promotion du Grand séminaire Saint Jean-Paul II de Batcho-Ntai, inauguré en 2014, situé dans la région du Sud-Ouest Cameroun.

Fidélité à l’enseignement de l’Eglise

Pour Mgr Andrew Nkea, archevêque de Bamenda, il ne sera pas question pour les 25 nouveaux diacres qu’il a ordonnés d’enseigner leur opinion personnelle au détriment de la doctrine de l'Église. Leur mission est de rendre audible et attrayante, sans édulcoration aucune, la vérité de l’Évangile, relayée par l’enseignement de l’Église.
C’est avec insistance que l’archevêque de Bamenda a invité ces diacres à bâtir leur vie sur le roc de la Parole de Dieu et des sacrements. En outre ils sont appelés à être fidèles à l’enseignement de l’Eglise, à la foi reçue des apôtres et au Magistère, fait fondamental qui reflèterait en toutes occasions leur dignité.

L’identité du prêtre du Christ Jésus

A Yaoundé, (région du centre), le samedi 3 juillet 2021, ce sont des cris de joie qui ont retenti à la Basilique Marie Reine des Apôtres de Mvolyé où Mgr Jean Mbarga a ordonné 8 prêtres et 3 diacres.
Dans son homélie, l’Archevêque de Yaoundé a mis un accent particulier sur l’identité du Prêtre de Jésus-Christ, source de vie pour l’homme et la société d’aujourd’hui. Il a invité les nouveaux prêtres et diacres à être conscients de la contribution qu’ils doivent apporter au développement humain intégral de l’homme au sein de la société. Mgr Mbarga a en outre exhorté les élus du jour à se mettre gratuitement au service de tous, et à promouvoir la bioéthique, le respect de la vie, l’écologie saine, l’œcuménisme et le dialogue interreligieux. Il leur a aussi demandé d’avoir une attention particulière pour les pauvres, tout en luttant contre la pauvreté.
Cette découverte du prêtre en société, a indiqué Mgr Mbarga, « met en évidence la fonction caritative du prêtre choisi par le Seigneur pour transmettre à l’humanité l’amour de Dieu, source de toute charité comme nous dit saint Jean ». « Vous avez reçu gratuitement, donnez gratuitement. Tout comme le Christ est lui-même un don de Dieu à son peuple, il en est de son ministère comme don gratuit de Dieu à l’humanité ».

Faire de votre sacerdoce une lumière pour le monde

Dans l’archidiocèse de Bertoua, (à l’est), ils étaient 3 diacres à être ordonnés prêtres et 3 acolytes ordonnés diacres par l’ordinaire du lieu, Mgr Joseph Tanga, le samedi 3 juillet 2021, en la Cathédrale Sainte-Famille-de-Bertoua.
Après avoir exprimé son émerveillement du fait que les jeunes répondent de plus en plus à la vocation sacerdotale, Mgr Tanga, a exhorté les ordinands à faire de leur sacerdoce une lumière pour le monde.
« Chers fils, avec la grâce de Dieu, vous pouvez faire de votre sacerdoce une lumière qui éclaire les ténèbres de ce monde. N’utilisez pas les moyens de communication, les réseaux sociaux et autres, pour votre destruction, pour votre perdition. Soyez mesurés. Vivez sur le modèle du don, entièrement donné, dans l’humilité, le service du Christ », a conseillé l’archevêque de Bertoua.
Ce dernier a encouragé ses collaborateurs à être des prêtres de maturité et responsabilité, à vivre dans l’intimité du Christ, et à cultiver une grande connaissance des mystères sacrés et de la Parole de Dieu, bien qu’ils soient appelés davantage dans leurs différents champs de prédilection.
Les parents des familles biologiques respectives ont aussi été invités à continuer à aider et à encourager leurs fils diacres et prêtres à être fidèles à leurs engagements. « Encouragez-les à rester sages dans leur lieu d’affectation. Ne leur demandez pas d’argent ; ils n’en ont pas. Ne les accablez pas avec des charges et des demandes quelles que soient leurs natures », a exhorté Mgr Tanga.
Il leur a demandé « de ne pas les soumettre aux tentations ». « Permettez-leur de se sacrifier dans le sacerdoce ministériel. Leur seul grand ami, c’est Jésus, qu’ils n’en cherchent pas ailleurs ! Seul Jésus peut les combler au-delà de leurs espérances. »
Enfin, et toujours le samedi 3 juillet 2021, au nord Cameroun, l’évêque de Maroua-Mokolo, Mgr Bruno Ateba, a ordonné 8 prêtres en la Cathédrale Notre-Dame-de-l’Assomption de Founangué. Quant à Mgr Abraham Komè, l’évêque de Bafang, dans la région de l’Ouest-Cameroun, il a ordonné 2 prêtres et 3 diacres.






 

07 juillet 2021, 12:02