Recherche

Vatican News
Mgr José Moko, évêque d’Idiofa en République démocratique du Congo Mgr José Moko, évêque d’Idiofa en République démocratique du Congo 

RD Congo : l’évêque d’Idiofa inaugure une grotte mariale à Muked

Mgr José Moko, évêque d’Idiofa en République démocratique du Congo, a inauguré une nouvelle grotte mariale dans le territoire de Gungu, le dimanche 15 novembre 2020.

Camille Mukoso, SJ (avec Jean-Baptiste Malenge) – Cité du Vatican

Au diocèse d’Idiofa en République démocratique du Congo, Mgr José Moko a béni et inauguré la grotte mariale de la sous-paroisse Marie Reine de la paix de Mukedi dans le territoire de Gungu, le dimanche 15 novembre 2020. La commune rurale de Mukedi, dans le secteur Lozo, a été longtemps le fief d’une communauté protestante, la communauté mennonite au Congo. Les catholiques s’y déploient depuis quelques années. La nouvelle grotte mariale est un don d’une fidèle chrétienne, Madeleine Phasu, que l’ordinaire du lieu a bénie et remerciée.

La place de Marie dans l’économie de la foi

S’adressant aux fidèles, Mgr José Moko a déclaré : « nous sommes tous nés d’une femme. C’est par ce chemin que Dieu a voulu nous rejoindre ». Si nous prenons au sérieux cette spiritualité, nous allons transformer notre vie en accueillant le Christ ». Pour sa part, Madeleine Phasu a ajouté c’était un devoir aussi pour elle de compléter à côté de l’église, d’avoir une grotte où, à tout moment, chaque chrétien pouvait venir se recueillir.

Pour la petite histoire

Un témoin de l’histoire, l’abbé Théodore Mudiji, prêtre d’Idiofa, a salué la nouvelle grotte mariale comme un signe grandiose de foi, d’espérance et de paix. Il a rappelé que la cité de Mukedi, important carrefour humain sur la route nationale n°1, reliant Kikwit à Tshikapa, mérite la grotte de la Mère Bien-Aimée, la pacificatrice et protectrice de cette contrée du diocèse d’Idiofa. En outre, il a également rappelé  l’attente d’un sanctuaire historique promis au mont Hala tout proche. C’est là qu’en pleine détresse persistante de la rébellion de Pierre Mulele, dans les années 1960, un pèlerinage marial régional à participation œcuménique avait été organisé le 21 décembre 1969, pour invoquer la Vierge Marie comme Mama Tulula Mitshima, c’est-à-dire « la mère qui met du baume dans les cœurs endoloris et les apaise ». Et à en croire Mr l’abbé Théodore Mudiji, alors curé de la mission et préfet du collège de Kilembe, à Noël 1969, avec la naissance du Prince de la paix, prit fin la funeste rébellion. Enfin, l’abbé Mudjiji a noté qu’en 1954, dans la région, la paroisse de la localité Belo est née comme un lieu de pèlerinage marial et a été dénommée « Tatshigina Mariya » (Nous aimons Marie). 

19 novembre 2020, 15:16