Recherche

Vatican News
Le Cardinal Phillipe Ouédraogo, archevêque métropolitain de Ouagadougou Le Cardinal Phillipe Ouédraogo, archevêque métropolitain de Ouagadougou  

Burkina Faso : lancement de l’année pastorale de la jeunesse

Les jeunes de l’archidiocèse de Ouagadougou ont débuté leur année pastorale 2020-2021, le dimanche 1er novembre, acceptant le défi lancé par le Cardinal Phillipe Ouédraogo, archevêque métropolitain de Ouagadougou : « connaître davantage le Christ, pour mieux l’aimer, l’imiter et le servir ».

Camille Mukoso, SJ (avec A. Paul Dah) - Cité du Vatican

La traditionnelle messe d’ouverture de cette nouvelle année pastorale, réunissant près de dix mille jeunes, a eu lieu à la paroisse de Linoogè. Plusieurs activités culturelles, artistiques et sportives ont été organisées pour agrémenter cette journée, notamment un match de football dit « interreligieux », opposant les chrétiens et les musulmans, et qui s’est soldé par un score de parité (1-1). Les milliers de jeunes venus participer à ces évènements ont également suivi une conférence, animée par l’abbé Pascal Kolesnore, sur l’engagement des jeunes pour des élections apaisées au Burkina Faso.

Ne pas se laisser séduire par les idéologies mensongères

La messe de clôture a été présidée par le Cardinal Philippe Ouédraogo. Dans son homélie, ce dernier a rappelé aux jeunes que le chrétien ne doit pas se laisser séduire ou tromper par les idéologies et les fausses valeurs de ce monde qui peuvent éteindre sa foi. Le Cardinal Ouédraogo les a ainsi invités à se méfier de la dictature de la pensée unique, dictée par des personnes qui imposent leurs vices, au lieu des valeurs constructives. Et de renchérir : « ce n’est rien d’autre qu’une nouvelle forme de colonisation. Ne laissez pas les autres cultures voler notre culture et nos valeurs ; ne laissez pas voler notre âme d’Africain ».

Un jeune, une bible

Par ailleurs, le Cardinal Philippe Ouédraogo a également invité les jeunes à disposer d’une bible. « J’insiste : un jeune, une bible pour connaître davantage Jésus, pour l’aimer davantage, pour lui ressembler davantage.  Voilà, le défi que je vous lance », a indiqué l’archevêque métropolitain de Ouagadougou. Dans leur mot de remerciement, les jeunes de l’archidiocèse de Ouagadougou ont rassuré leur évêque que le message est bien passé, indiquant qu’avec la grâce de Dieu, ils acceptent ce défi. 

03 novembre 2020, 20:47