Recherche

Vatican News
Photo d'illustration Photo d'illustration  (ANSA)

Afrique : assistance psychosociale et pastorale aux communautés frappées par la Covid-19

Depuis fin août 2020, les conférences épiscopales d’Afrique australe ont lancé un programme de soutien spirituel et psychosocial aux personnes touchées par la pandémie.

Camille Mukoso, SJ (avec Fides) – Cité du Vatican

L’Association des membres des Conférences épiscopales d'Afrique orientale (AMECEA) a mis en place, le samedi 24 octobre 2020, une plate-forme en ligne pour fournir des services d'assistance psychosociale et pastorale aux communautés et aux personnes frappées par la Covid-19. Selon le coordinateur dudit programme, le Père Emmanuel Chimombo, les lignes directrices établies par différents Etats de la région (Ethiopie, Erythrée, Soudan, Soudan du sud, Ouganda, Kenya, Tanzanie, Malawi et Zambie) pour aider à endiguer la diffusion du nouveau coronavirus, y compris le couvre-feu, le télétravail, le verrouillage et la distanciation sociale, ont influencé la vie sociale et spirituelle des populations. C’est ainsi que l’objectif principal du programme de l’AMECEA est de partager des expériences, fournir des kits d'instruments et des matériels de protection anti Covid-19 pour venir en aide aux personnes vulnérables.

Une nouvelle chance

A en croire le Père Chimombo, la majeure partie des personnes n'avaient jamais lié la Covid-19 aux souffrances psychologiques qu'elle comporte. Mais, leur programme a mis en lumière le fait que la pandémie est anxiogène. Et de préciser : « nous sommes des êtres sociaux et l'isolement n'est pas normal pour nous. Les mesures sévères prises par les gouvernements ont fait que les personnes se sont senties, d’une manière ou d’une autre, frappées d'ostracisme ». Dès lors, le programme spirituel et psychosocial de l’AMECEA offre la possibilité aux personnes isolées et traumatisées de trouver accompagnement et réconfort.

Une initiative à promouvoir au-delà de la pandémie

En offrant des consultations individuelles, chaque Conférence épiscopale s'est dotée d'un consultant qualifié qui met à disposition gratuitement son service par téléphone. Chaque Conférence épiscopale a également désigné une station radiophonique disposant d'une vaste couverture, où le consultant répond aux questions des auditeurs pendant environ une heure par jour. Pour l’heure, le programme de l’AMECEA, selon son coordinateur, n’a pas pu atteindre toutes les populations de la région parce que certaines Conférences épiscopales, comme celle d'Ethiopie, ne disposent même pas d'une station radiophonique catholique nationale, cela faisant ainsi obstacle à la mise en place effective du projet. Le Père Chimombo estime enfin qu’il est nécessaire de créer un bureau de consultant au sein des Conférences épiscopales, pas nécessairement lié à la Covid-19, mais pour aider de nombreuses personnes qui souffrent en silence et ont besoin d'un soutien psychosocial. 

27 octobre 2020, 21:02