Recherche

Vatican News
20202.07.03 Sr Mpala Numbi, della Repubblica Democratica del Congo Sr Félicita Mpala Numbi, religieuse de la Congrégation des sœurs de la Doctrine Chrétienne de Nancy 

RD Congo : « Une nouvelle page de notre histoire nationale s’ouvre devant nous »

Religieuse de la Congrégation des sœurs de la Doctrine Chrétienne de Nancy, Félicita Mpala Numbi, originaire de la République démocratique du Congo, avait initié une neuvaine de prière en faveur de son pays qui a célébré ses 60 ans d’indépendance mardi 30 juin 2020.

Jean-Paul Kamba, SJ – Cité du Vatican

Plusieurs voix se sont levées à l’occasion de la commémoration des 60 ans d’indépendance de la République démocratique du Congo. L’archevêque de Kinshasa, le Cardinal Fridolin Ambongo en fait partie. Ce dernier n’a pas caché sa révolte face à la paupérisation du peuple congolais par la classe politique congolaise.

Une autre voix, dans cette même perspective, est celle de Félicita Mpala Numbi, sœur de la Doctrine Chrétienne de Nancy. Dans une interview accordée à radio Vatican, elle a invité, à l’occasion des 60 ans d’indépendance de son pays, le Congo, à faire un bilan du temps passé pour mieux repartir tout en affirmant : « une nouvelle page de notre histoire nationale s’ouvre devant nous ».

De façon globale, soutient-elle, le bilan est chaotique pour ce pays qui regorge beaucoup de richesses : pas de routes, manque d’enseignement de qualité pour la jeunesse, manque de structures sanitaires idoines, les guerres et rébellions interminables entrainant ainsi des milliers de victimes dont on ne parle presque pas depuis des décennies. Bref, la liste n’est pas exhaustive avec toutes les conséquences comme l’analphabétisme, le chômage, le non-respect des lois et des Droits de l’homme, la corruption, les tracasseries de toutes sortes, la prolifération des sectes ou églises de réveil qui endorment et distraient la population, déplore-t-elle.

Reprendre la route malgré tout

Malgré ce sombre tableau, dit-elle, « nous devons reprendre la route ». Pour la religieuse de la Doctrine Chrétienne de Nancy, « la prière qui inclut l’écoute de la parole de Dieu et sa mise en pratique, devra aider à reconstruire le Congo non plus sur le sable, mais plutôt sur le Roc pour être capable de supporter la pluie, les torrents et les vents qui le secouent de toutes parts ».

Revenir à Dieu en vérité

« J’invite la population congolaise à la prière pour que ce temps nous aide à revenir à Dieu en vérité », indique-t-elle. Le Congo lutte contre les forces du mal dont celles de ceux qui convoitent sa richesse, tuant, pillant, volant et violant les femmes. Nous devons lutter contre ces puissances avec toutes les armes de Dieu, exhorte sœur Mpala qui rappelle : « Jésus, notre modèle à imiter, nous a montré par sa vie de prière permanente le secret d’une vie chrétienne victorieuse. Il priait avant tous les grands événements de sa vie terrestre, après son baptême, avant chaque mission et à Gethsémani ».

« Dieu a vu la misère de son peuple, il l’a entendu crier »

Pour sœur Mpala, le peuple congolais ne mérite pas cette situation chaotique, la misère noire, cette humiliation sur son propre sol.

Cette année, souligne-t-elle, « nous commémorons le 20ème anniversaire de la guerre des 6 jours de Kisangani que j’ai moi-même vécue à cause de l’affrontement des deux armées étrangères sur le sol congolais ». C’est à ce titre, poursuit-elle, que le docteur Denis Mukwege, Prix Nobel de la Paix congolais, réclame justice pour les victimes et interpelle la Communauté internationale.

Dans la même perspective, ajoute sœur Mpala, le Cardinal Fridolin Ambongo a dénoncé les violences à l’Est du Congo, à Beni-Butembo, en termes de risque de la balkanisation camouflée dans l’insécurité qui expose la population à des scènes de tueries, des égorgements, de viols, etc.

« Peuple congolais, amis du peuple congolais, levons-nous comme un seul peuple, arrêtons la distraction et soyons vigilants pour freiner ce plan satanique de la balkanisation de notre pays qui ne vise autre chose que dépouiller la nation congolaise de ses richesses », invite-t-elle.  

Dans cette lutte, adressons-nous à Marie comme à Cana et que nos Ancêtres, tous les martyrs et nos Bienheureux Anuarite et Bakanja intercèdent pour nous.

Sœurs de la Doctrine Chrétienne de Nancy au Congo depuis 72 ans

La Congrégation des Sœurs de la Doctrine Chrétienne de Nancy a été fondée en France en 1718 par l’Abbé Jean-Baptiste Vatelot. Elle est présente en Europe (France, Belgique, Luxembourg et en Italie) ; en Afrique (Algérie, RD Congo- et Côte d’Ivoire), en Asie (Corée du Sud et Cambodge) et en Amérique latine (Chili).

Les religieuses de la Doctrine Chrétienne, sont au Congo depuis 1948. Elles œuvrent dans les secteurs de l’enseignement, de la santé, du social (encadrement des jeunes filles et mamans analphabètes) et dans la pastorale (catéchèse, mouvement de jeunes, l’encadrement des mamans, …)

Sœur Félicita Mpala Numbi, religieuse de la Congrégation des sœurs de la Doctrine Chrétienne de Nancy au micro de Jean-Paul Kamba
03 juillet 2020, 15:13