Recherche

Vatican News
St James Episcopal Church Prepares For Remote Mass Amid Coronavirus St James Episcopal Church Prepares For Remote Mass Amid Coronavirus  (2020 Getty Images)

Sénégal : Une paroisse vandalisée et profanée

Au Sénégal, dans le diocèse de Kolda, une paroisse a été vandalisée par des individus non autrement identifiés. Le curé de la paroisse a appelé ses fidèles au calme tout en les exhortant à prier pour les auteurs de ces actes.

Camille Mukoso, SJ (avec Acia Africa) – Cité du Vatican

Les fidèles chrétiens du Sénégal, particulièrement ceux du diocèse de Kolda, ont eu du mal à digérer, le mardi 21 avril 2020, les actes de vandalisme ayant visé la paroisse Sainte Germaine dans la région de Ziguinchor. L’édifice religieux a été cambriolé et des hosties consacrées ont été volés dans le tabernacle.

Profanation préméditée ?

Le curé de la paroisse, le père Lambert Manga, a adressé, le même jour, une lettre à tous ses paroissiens, les appelant à la prière pour la conversion des auteurs de ces actes de profanation. Tout porte à croire que « les criminels n'étaient intéressés que par le tabernacle et son contenu », a précisé le père Manga, signalant qu’ils ont « emporté avec eux un ciboire rempli d'hosties consacrées, une pyxide contenant la grande hostie réservée à l'adoration eucharistique et une lunette. Il ne restait que le linge liturgique ».

Les vandales ont profité du couvre-feu contre le Covid-19

Bien avant que le curé n’alerte ses fidèles, l’ordinaire du lieu et les autorités territoriales ont été informés de la profanation du lieu sacré. Pour le curé, «les criminels ont profité du couvre-feu mis en place dans le cadre de la lutte contre la propagation du Covid-19, mais également de la distance séparant le presbytère et l'église paroissiale, qui est de près de 2 km »,  pour commettre le vol.

La police a annoncé l’ouverture d’une enquête. En attendant, sur les réseaux sociaux, les Sénégalais, toutes confessions religieuses confondues, ne cessent de fustiger ces actes antichrétiens. Le curé de la paroisse vandalisée, pour sa part, a appelé ses fidèles à la sérénité et à la prière.

Autres actes de vandalisme trois ans avant

Rappelons qu’il y a exactement trois ans qu’une église de Mbao, dans la banlieue Est de Dakar, avait été profanée par des inconnus, dans la nuit du 25 au 26 mai 2017. Ces actes de vandalisme avaient suscité l’indignation dans un pays qui, bien que majoritairement musulman, est réputé être un modèle de cohabitation pacifique entre les religions. 

25 avril 2020, 12:19