Recherche

Vatican News
2020.04.16 Cardinale Jean-Pierre Kutwa, Côte d’Ivoire (Photo archive) 2020.04.16 Cardinale Jean-Pierre Kutwa, Côte d’Ivoire (Photo archive) 

Côte d’Ivoire : Pour Pâques, le cardinal Kutwa appelle à l’espérance

Dans un contexte de restrictions liées à la crise sanitaire mondiale du Covid-19, le cardinal Jean-Pierre Kutwa a célébré la messe de Pâques dans les locaux de la télévision nationale qui l’a retransmise en direct. L’archevêque d'Abidjan a invité les ivoiriens à la conversion et à l’espérance dans le Christ ressuscité.

Françoise Niamien (avec Marcel Ariston Blé) - Cité du Vatican

« Pâques, c’est la victoire de Dieu qui se donne un nouveau peuple, victoire de l’Amour, victoire de la Vie, victoire définitive du bien sur le mal, du pardon sur la rancœur, de la fraternité sur l’égoïsme », a expliqué dans son homélie, le cardinal Jean-Pierre Kutwa, dimanche 12 avril, lors de la messe solennelle de la Pâques qu’il a célébrée dans un studio de la Radiotélévision Ivoirienne (RTI), la télévision nationale.
Cette messe retransmise en direct a été l’occasion pour le cardinal de rappeler que c’est l’annonce de la résurrection du Christ qui fonde la foi chrétienne. La solennité de la Pâques, « c’est la liberté pour tous les peuples, car le Christ ressuscité triomphe de la mort pour éclairer nos routes afin que nous avancions avec Lui, libres et vainqueurs ! » a-t-il ajouté.
Fort de cette victoire du Christ sur le mal, le cardinal Kutwa a affirmé que la situation pandémique mondiale actuelle passera. « Oui cette pandémie passera certainement ! » a-t-il insisté à plusieurs reprises lors de son homélie.

Ce que nous enseigne le Covid-19

Après son passage, cette pandémie aura laissé plusieurs enseignements, estime l’archevêque d’Abidjan. Le premier, c’est qu’elle a dans une certaine mesure, redonné à la nature ses droits, car l’univers respire à nouveau sans que les hommes qui l’agressaient hier ne disparaissent tous pour autant de la surface du globe terrestre. En outre, « aujourd’hui, des familles se retrouvent, obligées de se créer des activités communes ! ». De même, « les croyants, faute de pouvoir se retrouver dans leurs lieux de cultes habituels, sont devenus inventifs, généreux et plus responsables dans la prière ! ». Aussi, « nos Etats, même les plus puissants sont obligés d’admettre leurs limites ! Les hommes et les femmes, qu’ils soient riches ou pauvres, se rendent compte de leur finitude et de la vanité de bien de choses, parce que tous sont logés à la même enseigne devant la mort implacable ! » a-t-il fait remarquer.
Pour le cardinal Kutwa, cette pandémie implique pour tous aujourd’hui, « un retour au sens premier dans la réalisation de notre vocation d’hommes et de femmes créés à l’image de Dieu et appelés à sa ressemblance ! ».

Des comportements nouveaux

L’archevêque d’Abidjan estime que la situation actuelle, un fois passée, doit inspirer « des comportements nouveaux », en revoyant « l’échelle de nos valeurs individuelles et personnelles, communautaires et nationales et accepter de nous laisser interpeller par ce monde que Dieu nous offre à tous ». Le cardinal Jean Pierre Kutwa a invité le peuple de Dieu, les fidèles du Christ comme les disciples d’Emmaüs à « se mettre en route » pour le Ressuscité de Pâques, en direction de « la Galilée, terre étrangère par excellence, carrefour des païens, frontière de l’univers inconnu…pour découvrir la personne du Christ en chacun de nos frères ».

 


 

16 avril 2020, 21:28