Recherche

Vatican News
Sœur Chantal Gérard, supérieure générale des Sœurs salésiennes de la visitation Sœur Chantal Gérard, supérieure générale des Sœurs salésiennes de la visitation 

RD Congo : Le « confinement », ou la Visitation autrement

Sœur Chantal Gérard, Supérieure Générale des Sœurs salésiennes de la visitation, est « confinée » à Kinshasa, en République démocratique du Congo, faute d’avion pour regagner la Belgique. Optimiste, elle estime que le confinement peut être compris comme une autre manière de vivre la Visitation, la proximité avec les autres, surtout ceux et celles qui souffrent.

Service Français/Afrique – (avec Jean-Baptiste Malenge)

La Sœur Chantal Gérard a visité les treize communautés des sœurs salésiennes dans les diocèses de Kikwit, d'Idiofa, de Kenge et de Kinshasa. Elle aimerait bien rentrer en Europe, parce qu'à l’instant, les communautés « confinées » souffrent plus que celles d’Afrique. Mais dans son cœur de salésienne de la visitation, le Seigneur aura aménagé une occasion de vivre autrement la visitation : par e-mail, par téléphone ou autre moyen de communication.
« On peut vivre la visitation par WhatsApp », estime-t-elle.

Déjà missionnaire au Congo

Retenue en République démocratique du Congo où elle a déjà été en mission dans les années 1979-1990, dans les diocèses d’Idiofa et de Basankusu, elle dit sa joie d’avoir retrouvé ses anciens élèves de l’Institut de l’Enseignement Médical d’Ipamu qui lui ont montré combien il est important de semer dans la vie. « Le Seigneur a arrosé » dit-elle, et c’est un encouragement pour elle, les enseignants et les missionnaires.
Infirmière de formation, la Sœur Chantal Gérard a été élue supérieure générale de sa congrégation le 15 août 2019 lors du chapitre général tenu à Amiens, en France. Le 20 janvier 2020, elle a entamé une visite canonique dans la Province d’Afrique.

Entretien de Jean-Baptiste Malenge avec soeur Chantal Gerard
23 mars 2020, 15:03