Recherche

Vatican News
NIGERIA-HEALTH-VIRUS Photo illustrative  (AFP or licensors)

Afrique : L’Eglise appelle à plus de vigilance face à Coronavirus

L’article revient sur la prise de position de certains évêques africains après la déclaration du premier cas du Coronavirus au Nigeria, appelant les organismes gouvernementaux concernés à prendre des mesures sanitaires appropriées.

Camille Mukoso, SJ (avec Aciafrique) – Cité du Vatican

Après le premier cas du coronavirus signalé au Nigeria, les évêques du Kenya, de l'Ouganda et du Nigeria, ont exprimé, dans des messages et des contextes indépendants, leurs inquiétudes quant à la propagation de ce virus.

Si le Seigneur ne garde la ville, en vain la garde veille

En Ouganda, c’est l’évêque de Masaka, Mgr Serverus Jjumba, qui a appelé les autorités de son pays à prendre des mesures pour empêcher la propagation du virus, à quelques mois du pèlerinage annuel au sanctuaire des martyrs ougandais à Namugongo. Mgr Jjumba a exhorté le gouvernement ougandais à mettre en place des dispositions nécessaires, par le biais des organes de santé, pour faire respecter les mesures de sécurité avant que les pèlerins se mêlent aux habitants.  Paraphrasant le psalmiste, l’évêque de Masaka estime qu’en tant que peuple de foi, il faut croire que le Seigneur est maître de la situation, car « s’Il ne garde pas la ville, en vain la garde veille » (Ps 127).

Vigilance et préparation  

L’Eglise famille de Dieu au Kenya s’est exprimée par la voix de Mgr Martin Kivuva, archévêque de Mombasa. Le prélat a demandé aux médecins d'être en alerte et au ministère de la santé de se préparer au cas où le virus serait détecté dans le pays. Avant sa déclaration, la Haute Cour avait déjà ordonné, le vendredi 28 février 2020, la suspension temporaire des vols en provenance de Chine suite à une pétition de la Law Society of Kenya. Cette pétition portait les inquiétudes des Kenyans quant à leur exposition à cette maladie, en particulier après que quelque 239 passagers chinois aient été autorisés à entrer dans le pays le 26 février à bord de la compagnie China Southern Airlines en provenance de Guangzhou, en Chine.

Des mesures préventives

Au Nigeria, après qu’un Italien ait été testé positif au virus COVID-19, l’archevêque de Lagos, Mgr Alfred Adewela Martins, a écrit une circulaire spéciale, le dimanche 29 février 2020, annonçant certaines mesures préventives, notamment la suspension temporaire du signe de paix par des poignées de main et des embrassades pendant la messe, ainsi que la réception de la Sainte Communion sur la langue. Mgr Martins encourage ses fidèles chrétiens à faire le chemin de croix en privé pendant le temps de Carême tandis que les célébrations publiques sont réduites au seul vendredi.  Il a également annoncé la suspension temporaire de l’aspersion d’eau bénite ainsi que l’utilisation de fontaines à eau bénite dans les églises et les lieux publics. L’archevêque de Lagos encourage enfin les fidèles à avoir à portée de main des désinfectants pour les mains à utiliser selon les besoins.  

04 mars 2020, 18:04