Recherche

Vatican News
Des femmes prient le mercredi des Cendres à l'intérieur de l'église de l'Assomption dans le district d'Ikoyi Des femmes prient le mercredi des Cendres à l'intérieur de l'église de l'Assomption dans le district d'Ikoyi  (Nyancho NwaNri)

Nigéria : Les fidèles ont répondu massivement à l’appel des évêques

Une foule de fidèles a assisté le mercredi 26 février 2020, à la messe du mercredi des Cendres au Nigeria. Une forte participation qui répond à l’appel des évêques de vivre cette journée comme un jour de deuil national, de prière et de réflexion pour les Nigérians, en particulier les chrétiens, enlevés ou tués par des terroristes ou des criminels dans le pays.

Paul Samasumo - Cité du Vatican

Le record de participation a été confirmé par Mgr Emmanuel Adetoyese Badejo, évêque d’Oyo au Nigéria, Président des Communications du Symposium des Conférences Episcopales d’Afrique et Madagascar, SCEAM.
Mgr Badejo a déclaré que de nombreux fidèles de tout le pays étaient venus en masse pour les messes du mercredi des Cendres. Il s’agit d’une réponse à l’appel des évêques nigérians dans une lettre pastorale adressée aux fidèles, leur recommandant de participer à cette messe de noir vêtus, une expression nigériane appropriée pour le deuil.

En l'absence de poursuites, le gouvernement ne peut prétendre protéger les chrétiens

« Je crois que le langage et les gestes en tant qu’Eglise, doivent être directs pour montrer que le Nigeria ne peut tout simplement pas continuer ainsi », a déclaré Mgr Badejo. Il a ajouté : « Les évêques ont déclaré leur responsabilité morale de défendre le peuple, et nous avons directement dit au gouvernement qu’il ne peut plus prétendre protéger les chrétiens alors qu’en fait, pas une seule personne n’a été poursuivie parmi tous ceux qui ont massacré des populations, simplement à cause de leur déclaration en tant que chrétiens. Si le gouvernement ne peut pas protéger la liberté de religion et la sécurité de la vie et des biens, nous devons nous demander quel genre de gouvernement il s’agit ».
L’Evêque d’Oyo a en outre déclaré que la Conférence des évêques du Nigeria avait demandé deux fois au président du Nigeria, Muhammadu Buhari, de démissionner pour son inefficacité.

Les jeunes Nigérians étaient majoritaires aux messes du mercredi des Cendres

A la question de savoir si les jeunes Nigérians allaient puiser des forces dans le message de carême de 2020 du Pape François, non pas pour voir la passion de Jésus comme un événement passé, mais comme une source d’espoir, Mgr Badejo a répondu par l’affirmative. Il a déclaré que les jeunes du Nigéria ont la foi que même si l’État les laissait tomber, l’Église sera toujours là pour eux.
« Ce qui s’est passé ce matin, c’est que de nombreux jeunes croient encore au Nigeria et à l’Eglise. La preuve est qu’ils étaient majoritaires parmi ceux qui ont assisté aujourd'hui à la messe du mercredi des Cendres à travers le Nigeria », a déclaré l’évêque d’Oyo.
 

27 février 2020, 15:16