Recherche

Vatican News
 Cérémonie d'ordination  diaconale à l'ICMA Cérémonie d'ordination diaconale à l'ICMA 

Côte d’Ivoire : L’ICMA ouvre son 15ème anniversaire par une ordination diaconale

Mgr Christophore Amadé, évêque de Kirungu (RDC) a exhorté les nouveaux diacres à servir Dieu avec joie, dans à l’humilité et l’obéissance.

Françoise Niamien (avec Marcel Ariston Blé) Cité du Vatican.

Le 15ème anniversaire de la création de l’Institut Catholique Missionnaire d’Abidjan, ICMA, s’est ouvert le samedi 14 décembre 2019 par l’ordination diaconale de 11 étudiants, candidats au sacerdoce, de son campus à Abobo, dans le district d’Abidjan.
Ces étudiants proviennent de quatre congrégations : Cinq Missionnaires d’Afrique (Pères Blancs) ; trois Fils de la Divine Providence (Don Orione) ; deux, de l’Institut Missionnaire des clercs Regina Pacis et un membre de la Société de l’Apostolat Catholique (Pallotins).
Cette ordination diaconale qui a eu lieu au sein du campus, est une première dans l’histoire de cet institut fondé en 2004 par la Société des Missions Africaines (SMA), les Missionnaires d’Afrique (Pères blancs), l’Ordre des frères mineurs (OFM franciscain), et les Fils de la Divine Providence (Don Orione). Ces congrégations religieuses entendaient ainsi offrir une formation théologique de premier cycle dans une perspective missionnaire.

Servir Dieu dans l’humilité et l’obéissance

Dans son homélie, Mgr Christophore Amadé, évêque de Kalemie-Kirungu en République démocratique du Congo qui a présidé l’ordination diaconale, a instruit les ordinands sur l’humilité, l’obéissance et la joie. « Tenons donc à nous souvenir toujours que notre mission est un service, nos actes relèveront ceux qui en bénéficieront grâce à la joie que nous irradions, ils ressentiront les effets de nos actes comme la grâce de Dieu », a insisté l’évêque.
Il les a également exhortés à développer l’art de la prédication pour bien accomplir leur ministère dans les pas du Christ qui est le chemin, la vérité et la vie, mais aussi le modèle chaste, obéissant, humble et pauvre.

L’ICMA, appelé à croitre

Saluant à la fin de la messe l’immense travail des congrégations fondatrices de l’ICMA après 15 années d’existence, Mgr Christophore Amadé a souligné que cette collaboration est une grande richesse. « Cet aspect est un complément à la formation académique comme un apport existentiel qui ouvre les candidats missionnaires au monde » a-t-il indiqué.
En ce qui concerne les perspectives de cet institut, l’évêque de Kalemie-Kirungu en République Démocratique du Congo souhaite que l’ICMA croisse en lien avec les défis qui lui sont propres. Une croissance qui, selon lui, doit dépendre « de la conviction que les congrégations et les instituts membres, ont de leur mission, au regard de l’évolution du temps et des défis de notre monde ».

Devenir un pôle de missiologie dans la sous-région

Selon ses responsables, l’ICMA ambitionne d’être un pôle de missiologie en Afrique de l’ouest qui sera lié à la réflexion philosophico théologique et aux réalités existentielles de la société, spécialement celles de la périphérie, dans le but de former des acteurs d’une Eglise en sortie.
Depuis 2004, cet institut a formé plus de 400 prêtres issus de plus de 30 congrégations à travers le monde. Son effectif actuel est de 176 étudiants religieux et 98 laïcs qui suivent les cours en théologie et en philosophie en week-ends.
Outre ses fondateurs, l’ICMA a d’autres instituts associés que sont : les Eudistes, Pallotins, Stigmatins, Fils de la charité, Regina Pacis, Néocatéchuménats.
Les festivités marquant ce 15ème anniversaire de l’ICMA se refermeront le 13 juin 2020.

 

24 décembre 2019, 16:31