Recherche

Vatican News

Le Pape présidera la messe avec la communauté congolaise à Rome

La célébration aura lieu le dimanche 1er décembre 2019, en la basilique saint-Pierre, pour fêter le 25ème anniversaire de la présence de la Communauté catholique congolaise en Italie.

Jean-Paul Kamba, SJ – Cité du Vatican

La célébration de la messe dimanche avec la Communauté congolaise comporte un double sens. D’une part, il est question de célébrer un double jubilé d’argent : celui de l’aumônerie congolaise de Rome, ouverte par le Cardinal Etsou en 1994. Ensuite, celui de la béatification du bienheureux Isidore Bakanja, patron des laïcs congolais. D’autre part, le 1er décembre de chaque année est consacré, dans l'Eglise Famille de Dieu en République démocratique du Congo, à la fête de la Bienheureuse Anuarite Nengapeta Marie-Clémentine, Vierge et Martyre.

L'origine de cette célébration

En juin 2019, un groupe de mamans catholiques congolaises de la diaspora, se sont retrouvées à Rome pour célébrer les 30 ans du décès de leur fondateur, le Cardinal Joseph-Albert Malula. Cette commémoration avait pour thème : « L’impact du mouvement des mamans catholiques, 33 ans après sa fondation par le cardinal Joseph Albert Malula ». A cette occasion, reçues par le Saint-Père en audience privée, les mamans catholiques congolaises ont demandé d’avoir une célébration eucharistique avec le Pape à l'intention de leur pays.
Donnant suite à cette requête, François a accepté de présider cette eucharistie dans la basilique Saint-Pierre, en suivant la structure du missel romain pour les diocèses du Zaïre, communément appelé rite zaïrois. Il s'agira donc de la première messe en rite zaïrois présidée par un Pape.

L’église de la Nativité

A Rome, c’est depuis 1994, que les catholiques congolais disposent, sous l’impulsion de la Conférence Episcopale du Congo, CENCO, d’une aumônerie spécifique: l'église de la Nativité.
à la suite de la béatification d’Isidore Bakanja qui eut lieu pendant l’Assemblée spéciale du Synode pour l'Afrique qui se tint à Rome du 10 avril au 8 mai 1994, le cardinal Frédéric Etsou, alors archevêque de Kinshasa, obtint d'établir une aumônerie catholique destinée surtout aux laïcs congolais vivant en Italie. En effet, Isidore Bakanja étant le patron des laïcs congolais, ceux vivant en Italie avaient demandé d'avoir un lieu pour célébrer l'eucharistie selon les particularités congolaises du rite romain. Le 12 novembre 1994, la messe d'ouverture fut célébrée, dans l'église dédiée à l'Immaculée Conception de Marie.
Entendue au départ comme centre d'accueil des seuls congolais, l’aumônerie catholique congolaise est devenue, au fil des ans, un lieu de rencontres interculturelles. Plusieurs fidèles y affluent, congolais ou pas, africains ou non.
Conduite d’abord par l’Abbé Augustin Bita, prêtre de l'Archidiocèse de Kinshasa, l'aumônerie est actuellement servie depuis le 1er décembre 2013 par l’abbé Sylvestre Adesengie du diocèse de Bondo en République démocratique du Congo. 
 

30 novembre 2019, 17:16