Recherche

Vatican News
Côte d'Ivoire : Cardinal Jean Pierre Kutwa, Archevêque d' Abidjan Côte d'Ivoire : Cardinal Jean Pierre Kutwa, Archevêque d' Abidjan 

Côte d’Ivoire : Les laïcs de l’archidiocèse d’Abidjan appelés à imiter le Christ dans sa royauté

L’archevêque d’Abidjan, le Cardinal Jean-Pierre Kutwa, a appelé les laïcs de son diocèse à être des missionnaires de la royauté du Christ. C’était au cours de la célébration eucharistique qu’il a présidée lors de la clôture de la semaine du Laïcat dans les diocèses de la Côte d’Ivoire.

Françoise Niamien (avec Marcel Ariston Blé) – Cité du Vatican

La deuxième édition de la semaine du Laïcat ouverte le dimanche 17 novembre 2019 s’est refermée dimanche 24 novembre 2019 en la solennité du Christ Roi de l’Univers.
Cette édition a été vécue dans les quinze diocèses du pays autour du thème : « Fidèles laïcs, soyez visibles dans l’Eglise et dans la société à travers vos œuvres ».
La messe marquant la clôture de cette semaine du laïcat dans l’archidiocèse d’Abidjan a eu lieu à la paroisse saint Jean de Cocody.
Dans son homélie au cours de cette eucharistie qu’il a présidée, l’archevêque d’Abidjan, le Cardinal Kutwa a tout d’abord invité ses fidèles à contempler le règne de Dieu à travers la royauté du Christ, une royauté qui est bien loin de celle des hommes de ce monde.

Les insignes de la royauté du Christ

« Le trône de Jésus, c’est sa croix ; sa couronne, un buisson d’épines ; son investiture, un titre de condamnation à mort et ses témoins, deux malfaiteurs condamnés ». C’est en ces termes que le Cardinal Kutwa a décrit la royauté du Christ, soulignant que « comme Roi, le Christ vient révéler l’amour de Dieu pour notre humanité, un amour qui n’exclut personne (… ) Comme roi, le Christ vient pour être le médiateur de la Nouvelle Alliance, une Alliance qui instaure son royaume à lui, c’est-à-dire un monde plus juste, plus fraternel, plus solidaire ; un monde inspiré par les valeurs évangéliques d’espérance et de béatitude ».  « Tel est le royaume du Christ, auquel nous sommes appelés à participer et que nous devons étendre autour de nous dans un apostolat fécond », a en outre laisser entendre l’archevêque d’Abidjan qui a souligné que cette royauté du Christ nécessite d’être imitée.

De la nécessité d’imiter le Christ-Roi

S’adressant aux responsables des conseils paroissiaux et du laïcat de son diocèse, le Cardinal les a fortement exhortés à imiter le Christ dans toute la plénitude de sa royauté en le laissant être plus présent dans leur vie, avant de leur indiquer que la responsabilité commune à tous consiste à collaborer à l’extension du règne de Jésus, à faire en sorte que le Christ règne dans leurs vies et dans les communautés chrétiennes.
Au cœur donc de son homélie, le Cardinal Jean-Pierre Kutwa a invité tout le peuple chrétien de son diocèse « à imiter désormais notre Roi à nous, Jésus-Christ qui, par l’acceptation de sa mort sur la croix, instaure un royaume où l’on ne songe pas à soi, mais aux autres, un royaume où le pouvoir est service ». Il les a surtout appelés à faire fructifier l’héritage du Christ laissé au monde. « C’est à nous aujourd’hui, chrétiens, de faire en sorte que la mort du Christ ne soit pas vaine : les valeurs de dignité, de communion fraternelle, de liberté, de justice, de réconciliation et de paix sont notre héritage à faire fructifier ».

Une foi visible, signe de votre adhésion au Christ-Roi

Invitant les responsables des conseils paroissiaux et du laïcat à une foi visible pour témoigner de leur adhésion à la royauté au Christ, le Cardinal Kutwa a souligné que la fête du Christ Roi de l’univers est l’option préférentielle que les chrétiens font du modèle de Roi, de gouvernants, de responsables, de prêtres et de laïcs qu’ils souhaitent avoir dans leurs communautés.
Et, face aux défis de l’unité, de la sécurité et de la paix en Côte d’Ivoire, l’archevêque métropolitain d’Abidjan encourage non seulement ses diocésains, mais tous les ivoiriens à faire le choix du Christ, « le seul capable, le seul qui ne déçoit pas, et qui est capable d’offrir à notre peuple l’unité, la sécurité et la paix que nous appelons de tous nos vœux pour notre cher pays la Côte d’Ivoire ! » Mais, ce choix que nous faisons en la personne de Jésus-Christ, nous devons non seulement le crier à la face du monde mais, surtout en être fiers et l’assumer ! a -t-il averti.

Etre le sel de la terre

Et pour le Cardinal, assumer le choix de la personne du Christ, c’est comprendre que désormais, « nous sommes le sel de la terre, de cette terre de la Côte d’Ivoire, et la lumière du monde dans lequel nous vivons !! ». Comme sel de l’archidiocèse d’Abidjan et partant de la Côte d’Ivoire, il a encore invité les chrétiens de son diocèse « à refuser de participer aux corruptions d’un monde vicié par le souci de l’argent ou du pouvoir et mieux, à lutter contre toutes les formes de corruption ».
Plus simplement, a-t-il ajouté, « je vous engage à faire fondre la glace des cœurs endurcis par l’agressivité, le désir de vengeance, et à vous départir des comportements qui vont dans le sens contraire de votre attachement au Christ et de votre foi ».
La messe solennelle de clôture de la 2ème édition de la semaine du laïcat en Côte d’Ivoire a eu lieu à la paroisse sainte Monique dans le diocèse d’Agboville.

 

29 novembre 2019, 16:47