Cerca

Vatican News
2019.06.08 Cameroun: Giornata mondiale della comunicazione sociale Photo illustration  

Signis-Afrique : La jeunesse africaine dans le monde numérique

L’Association Catholique pour la Communication, Signis-Afrique, entend tracer la place de la jeunesse africaine en promouvant la paix et la justice au moyen de la technologie numérique. C’est ce qui ressort du congrès tenu à Addis-Abeba du 3 au 7 septembre 2019.

Camille Mukoso, SJ – Cité du Vatican

Du 3 au 7 septembre 2019 s’est tenu à Addis-Abeba, en Ethiopie, un congrès des membres délégués de l’Association Catholique pour la Communication, Signis-Afrique, sur le thème : « La Jeunesse africaine dans le monde numérique : promouvoir la créativité pour un développement intégral ». Ont pris part à ces assises, le Dicastère pour la communication, le Dicastère pour le service du développement humain intégral, le Symposium des Conférences Episcopales d’Afrique et Madagascar (SCEAM), Caritas Afrique et tant d’autres délégués venus rehausser de leur présence la rencontre des professionnels de médias catholiques travaillant dans de nombreux domaines en Afrique.

Pour une communication efficace, intégrée dans la vie et la mission de l’Église

Dans un communiqué publié à l’issue de cette rencontre, les membres de Signis-Afrique ont tenu à remercier le Pape François pour le grand intérêt qu’il manifeste à l’apostolat de la communication de l’Église. Aussi, ont-ils affirmé, avec profonde gratitude, que les réformes initiées dans les médias du Vatican portent déjà ses fruits positifs, notamment la diffusion d’informations de première main sur l’Église par Vatican News. Renouvelant leur engament dans la collaboration avec le Pape et le Préfet du Dicastère pour la Communication, le Docteur Paolo Ruffini, Signis-Afrique se dit prompt et diligent à travailler pour que la communication soit efficacement intégrée dans la vie et la mission de l’Église. C’est dans ce sens qu’elle vise à apporter sa contribution à la prise de conscience des défis auxquels sont confrontés les enfants et les jeunes Africains à l'ère du numérique. Selon ce communiqué, la jeunesse africaine a besoin d’une éducation de qualité associée à des opportunités d’emploi, ouvrant l’espace à une vie sociale guidée par des valeurs religieuses et culturelles.

Promouvoir la paix et la justice au moyen de la technologie numérique

Ce constat a été nourri par le partage de diverses idées et expériences issues de l’observation attentive de la société numérique en Afrique, et motivé par le désir de faire des jeunes africains lesprotagonistes et les artisans de leur propre destin afin qu’ils mettent leur créativité au service du bien commun. Dans cette perspective, exploiter les technologies numériques pour revitaliser l’esprit missionnaire et promouvoir la créativité et le développement humain intégral devient une exigence qui s’impose comme un impératif. C’est pourquoi, Signis-Afrique entend lutter contre la cybercriminalité, notamment la maltraitance des enfants, la radicalisation religieuse et d’autres formes d’exploitations. Elle reconnait que les jeunes constituent un groupe vulnérable dans la société. C’est à cet égard qu’elle plaide en faveur d’un intérêt et d’un engagement accrus des évêques, des prêtres et des religieux afin de fournir les ressources humaines et financières pour améliorer la communication et la créativité des jeunes dans le monde numérique. Car, aider l’Eglise en Afrique à utiliser la technologie numérique pour diffuser le Bien en défendant la vérité, revient à promouvoir la paix et la justice.

Le chemin à suivre…

Pour y parvenir, selon Signis-Afrique, deux actions sont nécessaires : (1) promouvoir l'utilisation des technologies numériques pour raconter l’histoire africaine ; (2) capitaliser la créativité des jeunes dans le cadre numérique par le biais de l’éducation aux médias et de la culture numérique. La réalisation d’un tel projet passe par l’établissement des partenariats avec d'autres organismes/organisations qui sont impliqués dans la promotion de la créativité et le développement intégral des jeunes dans le monde numérique.

Favoriser la collaboration œcuménique et interreligieuse dans les activités de communication

SIGNIS est un réseau mondial d’associations, d’institutions et de personnes, qui œuvrent dans le monde des médias et dont l’action vise à sensibiliser les chrétiens à l’importance de la communication humaine dans toutes les cultures, en les stimulant à faire entendre leur voix dans cet important secteur. Elle est née de la fusion de deux organisations existant depuis 1928: l’Organisation Catholique Internationale du Cinéma (OCIC) et l’Association Catholique Internationale pour la Radio et la Télévision (UNDA). Cette Association, qui représente les médias catholiques, s’efforce de solliciter des politiques favorisant une communication respectueuse des valeurs chrétiennes, de la justice et des droits de l’homme ; de faire participer les professionnels de l’information à un dialogue sur des questions d’éthique professionnelle; de favoriser la collaboration œcuménique et interreligieuse dans les activités de communication. Ces membres sont des professionnels de médias catholiques travaillant dans de nombreux domaines : télévision publique ou catholique, radio communautaire, agence de communication, universités, réalisation de vidéo, organisations d’éducation aux médias, journalisme, etc. En Afrique, SIGNIS a des membres nationaux dans 23 pays, et une association régionale dénommée Signis-Afrique.
 

11 septembre 2019, 11:18